Home Exposition Imagine !

Aux sources du surréalisme

Salvador Dalí, La tentation de saint Antoine, 1946
© Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres / Sabam Belgium, 2024
photo : J. Geleyns – Art Photography

Cent ans après la publication de son manifeste par André Breton, le 15 octobre 1924, le surréalisme est partout. À l’occasion de cet anniversaire, les expositions fleurissent à travers le monde. Bruxelles n’est pas en reste, évidemment ! Tandis que Bozar focalise sur l’histoire belge du mouvement, les Musées royaux des beaux-arts de Belgique s’intéressent à ses racines, l’observant sous le prisme symboliste.

Tout a-t-il déjà été dit sur le surréalisme ? Oh, loin de là, comme en témoigne cette exposition itinérante. Montée à l’initiative du Centre Pompidou, celle-ci passera par Paris donc, mais aussi par la Kunsthalle de Hambourg, la Fondation Mapfre de Madrid, le Philadelphia Museum of Art et, bien sûr, les Musées royaux des beaux-arts de Belgique, qui ouvrent ce parcours international. « Chaque musée accueille le noyau dur de l’accrochage et développe une approche particulière, en lien avec son héritage », précise Francisca Vandepitte, conservatrice de l’art moderne au sein de l’institution bruxelloise, qui s’intéresse à un précurseur du surréalisme : le symbolisme.

Au-delà du réel

À la fin du XIXe siècle, ce mouvement a le vent en poupe. Face à la révolution industrielle et l’essor de la science, les artistes partent en quête d’un sens caché de la réalité, d’un idéal plus mystérieux et poétique. La Belgique est à l’avant-garde. Citons le Gantois Maurice Maeterlinck, auteur de Pelléas et Mélisande, ou le peintre Fernand Khnopff, dont on admirera à Bruxelles l’étrange mélancolie de La Méduse endormie – qui fit aussi son petit effet sur Magritte. En tout cas, leur influence sera prégnante sur la génération suivante.

Jean Delville, The Dead Orpheus | Orphée mort | De dode Orpheus (1893) Oil on canvas | huile sur toile | olieverf op doek (79,3 x 99,2 cm) Royal Museums of Fine Arts Belgium| Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles | Koninklijke Musea voor Schone Kunsten van België, Brussel © Photo/foto : J. Geleyns – Art Photography

Jean Delville, The Dead Orpheus | Orphée mort | De dode Orpheus (1893) Oil on canvas | huile sur toile | olieverf op doek (79,3 x 99,2 cm)
Royal Museums of Fine Arts Belgium| Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles | Koninklijke Musea voor Schone Kunsten van België, Brussel © Photo/foto : J. Geleyns – Art Photography

Clause d’inconscience

Intitulée Imagine !, comme une injonction à l’évasion, cette exposition est ainsi rythmée par « les thématiques du rêve, du labyrinthe, de la métamorphose, de l’inconnu et du subconscient », qui infusent chez les symbolistes comme les surréalistes. Au fil de plus de 130 oeuvres sont mis en regard les deux courants, avec leurs similitudes et leurs différences. La plus importante ? « Leur position face à l’inconscient. Le symboliste sait à quelle image il veut aboutir, le surréaliste le découvre à travers la création et des méthodes inspirées par la psychanalyse, l’hypnose ou le cadavre exquis ». À Bruxelles se côtoient Max Ernst, Giorgio de Chirico, Salvador Dalí, Joan Miró, Man Ray ou même… Paul Klee et Jackson Pollock ? « Oui, car il s’agissait de sortir des cases, de montrer à quel point le surréalisme est avant tout un mouvement libérateur ». Et d’ouvrir toujours plus le champ des possibles.

_____________

A LIRE ICI / Une histoire belge du surréalisme, à Bozar

Marcel Mariën, Le Tao, 1976, © Fondation Marcel Mariën – L’activité surréaliste en Belgique

Marcel Mariën, Le Tao, 1976, © Fondation Marcel Mariën

 

 

Julien Damien // Photo : Salvador Dalí, La tentation de saint Antoine, 1946 © Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres / Sabam Belgium, 2024 photo : J. Geleyns – Art Photography
Informations
Bruxelles, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique

Site internet : http://www.fine-arts-museum.be

À l'exception du Musée Wiertz Museum et du Musée Meunier Museum (ouverts du mardi au vendredi, et sur rendez-vous le weekend), les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique sont ouverts du mardi au dimanche.10:00-17:00

21.02.2024>21.07.2024mar > ven : 10h-17h • sam & dim : 10h-18h, 18 > 6€ (gratuit -6 ans)
Articles similaires