Home Exposition Biennale d’art et de culture de Mons

La fête continue

Rouge ! © Je Julez Photography

En 2015, Mons était désignée capitale européenne de la culture, et c’est toute une région qui retrouvait sa fierté. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais voilà, dans le Borinage, on a de la suite dans les idées. En 2018, la ville wallonne inaugurait ainsi sa première Biennale, afin de pérenniser cet héritage culturel – et festif ! Aujourd’hui, place à la troisième édition d’un rendez-vous ô combien réjouissant, entre expositions, spectacles, musique, arts numériques… et bien d’autres surprises.

Ce n’est un secret pour personne, dans la cité du Doudou on a le sens de la fête, mais aussi du partage. En témoigne cette biennale « plus que jamais participative et citoyenne », promet Dominique Cominotto, président de la Fondation Mons 2025. Durant près d’un mois, la culture prend ses quartiers partout en ville : ici un parcours de fresques signées par des street-artistes du monde entier, là du vidéo-mapping géant et interactif, où le public est intégré à l’oeuvre en direct (Synergies du collectif Scenocosme), ou encore des expositions improvisées dans les vitrines des commerces du centre. « On tient à montrer l’art où on ne l’attend pas », souligne Émilien Baudelot, le coordinateur de l’événement. Portée par le parcours de sculptures en plein air de l’immense Jaume Plensa, cette troisième édition transforme ainsi Mons en « musée à ciel ouvert ». Mais pas seulement !

Tous en boîte !

Entremêlant danse et cirque, les voltigeurs aériens de la compagnie Gratte Ciel donnent à la Grand-Place des allures de piste aux étoiles (Rouge !). Au programme ? Trapèze, capilotraction, tour derviche, mâts oscillants et même un feu d’artifice de papier. De quoi rêver les yeux ouverts… avant de s’éclater en mini-discothèques ! Entre le karaoké et le méga-dancing de poche, ces petites boîtes de nuit éphémères promettent de grands moments de délire « concentrés en trois minutes chrono ». Y trouvera-ton Jeff Mills ? Et pourquoi pas. Le pionnier de la techno made in Détroit sera en tout cas au Théâtre royal pour son unique date en Belgique. Accompagné par un claviériste et un percussionniste, l’Américain présente Tomorrow Comes the Harvest, album produit avec le regretté Tony Allen et mariant soul, jazz, funk, afro-beat, electro… Soit une ode à l’improvisation et, surtout, à l’ouverture – pile dans l’esprit de cette biennale.

Julien Damien / Photo : Rouge ! © JeJulez Photography
Informations
Mons, Divers lieux en ville
14.09.2023>06.10.202345€ > gratuit

Sélection / 14.09 : Concert de l’ORCW // 14.09 > 11.10 : Vitrines // 16.09 : Cie Gratte Ciel – Rouge ! // 20 > 24.09 : Semaine des découvertes numériques // 22 & 23.09 : Scenocosme – Synergies // 24.09 : Jeff Mills // 25.09 > 06.10 : L’Art habite la ville // 29 & 30.09 : Les Mini-discothèques // 06.10 : Nuit des musées spécial danse // Jusqu’au 08.10 : Jaume Plensa. La Part du sacré // Jusqu’au 29.10 : Thierry Suzan. La Beauté sauvera le monde

Articles similaires