Home Best of Portfolio Marion Ben-Lisa

Traits stylés

Saint Valentin, 2020 (c) Marion Ben-Lisa

Si l’on croisait les personnages de Marion Ben-Lisa dans la rue, sans doute serions-nous tentés de nous retourner, sourire admiratif au coin des lèvres. Lunettes extravagantes, couvre-chefs hauts en couleur… « Je ne peux pas m’empêcher de leur ajouter des accessoires », s’exclame la graphiste de 28 ans, pour qui la mode a toujours été un moyen d’expression. Un grand-père céramiste, un papa photographe : la sensibilité artistique se transmet de génération en génération dans la famille. La jeune femme a, quant à elle, toujours été aimantée par le dessin. Un carnet jamais loin pour noter ses idées, cette native d’Aix-en-Provence élevée à La Réunion (« je ne suis jamais loin de la mer ! ») commence toujours ses compositions au crayon, avant d’employer la tablette graphique pour la symétrie, les formes géométriques. Dans un second temps seulement vient « l’étape la plus importante pour faire vivre une image » : le choix des couleurs. La palette de Marion Ben-Lisa, comme celle de la Suédoise Sara Andreasson qu’elle cite parmi ses modèles, est vibrante, audacieuse. Elle permet à chaque visage de refléter une histoire ou une émotion, qu’il conviendra à chacun de deviner ou d’imaginer. Et si notre artiste a longtemps privilégié les portraits en “one-shot”, elle apprécie de plus en plus le travail sous forme de collection, comme les NFT de femmes inspirantes réalisés pour l’entreprise Boss Beauties. Un projet ? Une série autour de l’été. On entrevoit déjà un flot de couleurs éclatantes, et une troupe de baigneurs insolemment stylés.

A LIRE ICI / L’INTERVIEW DE L’ARTISTE

Marine Durand / Photo : Saint Valentin, 2020 (c) Marion Ben-Lisa
Articles similaires
Dreamscapes © Tom Nulens