Home Théâtre & Danse Biennale de Charleroi danse

Liberté de mouvements

Planet [wanderer]
© Rahi Rezvani

C’est un rendez-vous incontournable de la danse contemporaine, une valse à mille temps où s’entremêlent les cultures et les disciplines, du rock électrique de Kim Gordon au pantsula des townships de Johannesburg. Depuis sa création en 1992, cet événement a toujours su attirer de grands noms (cette année François Chaignaud ou Alice Ripoll, pour n’en citer que deux) tout en révélant les talents émergents (ne manquez pas la pièce de Némo Flouret au Rockerill). Propice aux rencontres et aux croisements des genres, ouverte aux quatre vents, la Biennale de Charleroi danse nous emmène en Afrique du Sud, au Brésil en passant par… le pays noir, l’un des fils rouges de cette programmation. Entre réflexions sur le “vivre-ensemble” (Serge Aimé Coulibaly), épopée sur l’évolution de l’humanité (Damien Jalet) ou ode à l’inutilité (Ayelen Parolin), ces spectacles dessinent le monde tel qu’il va, déraille, ou devrait être. Alors… entrons dans la danse !

Mirlitons

(c) Thibault Manuel

(c) Thibault Manuel

Mirlitons marque la rencontre entre le beatboxer Aymeric Hainaux et le chorégraphe François Chaignaud. Cette pièce, dont le titre évoque aussi bien une pâtisserie, un chapeau, un instrument de musique ou un Louis d’or, célèbre le mariage du corps, de la musique et du son. Quelque part entre le concert et le rituel, voici une performance inclassable – et immanquable. La suite à lire ici…


 

Zona Franca

© Renato Mangolin

© Renato Mangolin

Depuis près de 10 ans, la compagnie brésilienne Suave propose ses pièces politiques aux accents urbains sur les grandes scènes d’Europe. La Biennale de Charleroi danse, comme le Tandem Arras-Douai, ne s’y sont pas trompés en programmant Zona Franca, qui célèbre le bonheur de créer, et surtout de résister. La suite à lire ici...


 

Takemehome

(c) Josh Rose

(c) Josh Rose

D’un côté, une légende du rock. De l’autre, un créateur insatiable, entre danse et art contemporain. Leur rencontre ne pouvait que produire des étincelles. La suite à lire ici…


 

C la vie

© Arnout Andre de la Porte

© Arnout Andre de la Porte

Créée après le confinement, la nouvelle pièce de Serge Aimé Coulibaly répond à une nécessité existentielle : « célébrer la vie et le faire ensemble », selon le chorégraphe belgo-burkinabé. La suite à lire ici…

J.D. / Photo : Planet [wanderer] © Rahi Rezvani
Informations
Charleroi, Charleroi Danse

Site internet : http://www.charleroi-danse.be

06.10.2023>21.10.20231 spectacle : 12 > 8€

Sélection / 06 & 07.10 : Dimitri Chamblas &  Kim Gordon- Takemehome // 06 > 08.10 : Damien Jalet & Kohei Nawa – Planet [wanderer] // 12.10 : Ayelen Parolin – Zonder // 12 > 14.10 : Némo Flouret – 900 Something Days Spent in the XXth Century, Florencia Demestri & Samuel Lefeuvre – Troisième nature // 13.10 : Dalila Belaza – Rive // 14.10 : Saïdo Lehlouh – Témoin // 14 & 15.10 : Jefta van Dinther – Unearth // 18.10 : Jeremy Nedd & Impilo Mapantsula – The Ecstatic // 17 & 18.10 : François Chaignaud Aymeric Hainaux – Mirlitons // 20 & 21.10 : Pick-Up Club, Alice Ripoll & Cie Suave – Zona Franca // 21.10 : Serge Aimé Coulibaly & Faso Danse Théâtre – C la vie

Articles similaires