Home Reportage Tim Hunkin

Message in a Machine

Portrait du très décalé Tim Hunkin

Les stations balnéaires anglaises sont connues pour leurs jetées (“pier”) aux allures de fêtes foraines, truffées de sucreries, fish and chips et souvenirs bas de gamme… Sans oublier les incontournables “arcades”, des salles remplies de jeux vidéo garantissant une montée d’adrénaline ! Dans le Suffolk, les machines délirantes de l’ingénieurinventeur- artiste Tim Hunkin créent autrement la sensation. Elles font de la jetée de Southwold une expérience hilarante sur fond de critique de notre société de consommation. Rencontre azimutée.

The Under The Pier Show”, comme son nom ne l’indique pas, est bien ancré sur les planches du “pier”. Ici, on trouve une flopée d’automates plus étranges les uns que les autres, tous œuvres de Tim Hunkin. D’où viennent-ils ? « Quand la jetée de Southwold a été rénovée il y a une dizaine d’années, la mairie cherchait des machines et moi, j’en avais récupérées d’un lieu qui avait fermé à Londres, ça arrangeait tout le monde », confie-t-il. Ce sexagénaire, ingénieur de formation, a toujours aimé bricoler… et amuser la galerie. « Depuis tout petit je construis des machines pour amuser les gens. Un demi-siècle plus tard, c’est ce qui me plaît toujours le plus. La “Chiropodist” par exemple, est l’une des mes premières inventions. Il s’agit d’une boîte à chaussures percée dans laquelle on glisse ses orteils. à l’intérieur, j’ai placé un petit moteur et des sortes de doigts vous chatouillent. Personne n’y résiste ! »

Cogner du banquier — En bon Britannique, Tim Hunkin a un sens de l’humour décapant, palpable dans chacune de ses pièces. Le “Bathyscape”, par exemple, nous entraîne dans les abysses de Southwold. Assis dans un mini sous-marin, on plonge via un écran et quelques vraies gouttes d’eau. On découvre alors un univers rempli d’agents immobiliers requins- mangeurs d’hommes qui ne font qu’une bouchée des petites cabanes de plage locales. Après avoir échappé aux dents de la mer, Tim nous propose un bon défouloir : « Cogner du banquier ». Le jeu « Whack the banker » consiste à remettre à leur place à coups de gourdin les financiers qui sortent de leur trou. Sur la machine on lit : « Une opportunité unique de discipliner les banquiers sans scrupules ». Et on s’y donne à cœur joie…

De la suite dans les idées — Derrière chaque attraction, il y a une idée. Tim les puise dans la vie de tous les jours ou dans les journaux. « J’aime quand les news prennent une dimension hystérique », avoue l’inventeur. Et notre homme connaît bien le monde de la presse puisqu’il a été caricaturiste durant 15 ans pour les suppléments du week-end des plus grands canards britanniques. Sa vie nourrit aussi ses créations. « Je n’aime pas partir en vacances, alors j’ai créé le “Microbreak”, un simulateur qui permet de faire un minibreak au soleil pour une pièce de £1 : bus, plages, touristes, piscine et cancer de la peau en prime ».

Art ou foire ? — La personnalité de ce Géo Trouvetou rend ses créations uniques, entres objets forains et œuvres d’art. De son côté, Tim ne se présente pas comme un artiste mais comme un inventeur excentrique. En moyenne, il lui faut entre trois et six mois pour construire une machine. Mais depuis son grand atelier de Southwold, il se lance un nouveau défi : ouvrir une arcade, Novelty Automation, en plein cœur de Londres. « Ce n’est qu’aujourd’hui, après toutes ces années à réaliser ces projets, que j’en vis et que j’ai pu ouvrir cette salle. Pour l’instant, nos réservations de jetons sur Internet viennent de fonctionnaires qui devraient être en train de travailler ! Cela me réjouit particulièrement ! ». En attendant, inventeur génial et artiste malgré lui, Tim navigue discrètement d’une machine à l’autre dans son arcade : ses clients sont morts de rire. C’est tout ce qui lui importe.

Elisabeth Blanchet
Articles similaires
(c) Cobie

© Thomas Jean