Home Portrait Home Frit’ Home

Il était une frite

© Dominique David

Dans les années 1990, Hugues Henry avait un « boulot alimentaire» : journaliste culturel à Télé Moustique. Sans doute fatigué de Fritz Lang et autres Papas Fritas, le Tournaisien crée en 2001 le premier site dédié à la belle blonde. « J’ai découvert un univers fantastique derrière la frite, autour de la baraque à frites… » Dernière folie en date, l’ouverture d’un musée dédié à sa passion en septembre 2011.

Situé en plein coeur du quartier bruxellois de Forest, à Bruxelles, Home Frit’Home est à la fois musée, gîte décalé et galerie d’art belgo-belge. La pépite d’or y est exposée sous toutes ses facettes (gastronomique, sociale, humoristique, historique et culturelle), à travers 350 objets et documents rassemblés au fil des années. De la mandoline frites(1950) au prototype du cornet 3.0 « qui permet de tenir les frites, la sauce et la viande dans une seule main », le musée se décline en vitrines thématiques.

Frites à tous les étages

Pour mieux plonger dans le bain, le sous-sol offre un gîte de 120m², avec une chambre wallonne (au Sud), une chambre flamande (au Nord) et une salle de bain bruxelloise (au centre, en « zone tampon »). Les artistes exposés portent haut le flambeau d’une certaine belgitude et ce, quelle que soit la technique utilisée (peinture, photo, stylisme…). Citons Gilles Houben, dont les… huiles sur toile immortalisent les baraques à frites d’un passé pas si lointain. Hugues Henry a également lancé des soirées thématiques : rencontres intimistes avec des huiles telles que DJ Saucisse, ou d’improbables concerts frites-musette… « La frite rassemble des gens qui oeuvrent pour améliorer notre quotidien», conclut notre hôte. Et celui qui dira le contraire n’est pas en cornet.

* www.frites.be : longtemps au sommeil, le site web semble sur le point de reprendre du service…

Grégory Escouflaire
Informations
Bruxelles, Home Frit' Home

Site internet : http://www.homefrithome.com

Ouvert chaque premier weekend du mois, sam, 13h30>18h30, dim, 13h30>18h, ou sur rendez-vous:

Ouvert chaque premier weekend du mois, sam, 13h30>18h30, dim, 13h30>18h, ou sur rendez-vous, à lire / Carrément frites, Hugues Henry et Albert
Verdeyen, Éd. La Renaissance du livre, 2012,
150 p., 24€
Articles similaires
(c) Cobie

© Thomas Jean