Home Littérature Salon Du Livre D’Arras D’Expression Populaire Et De Critique Sociale

Même Pas Peur !

© Antoine Repessé

Notre époque est plutôt formidable : guerres, corruption, délocalisation, chômage de masse, restriction des libertés… Autant de bonnes raisons de rester cloîtré avec un bon bouquin. De quoi aussi nourrir la colère de quelques amateurs de littérature et de conflits sociaux. Typiquement le cas de l’association Colères du Présent, dont le rendez-vous annuel nous tire du lit chaque 1er mai.

À chaque édition son thème. Cette année, la peur. Un sentiment qui a fait les belles heures de la littérature, du thriller à l’épouvante en passant par le roman noir. Un sentiment qui régit nos vies, aussi : terrorisme, pollution, chômage… « La peur est un outil de gouvernement de nos sociétés, et conditionne les comportements de consommation, explique François Annycke. Elle est également à l’origine de l’intolérance, de l’exclusion, qui la nourrissent en retour ». Ces craintes poussent également à se battre. Ça tombe bien, le Festival fournit les armes (intellectuelles, pour l’instant). Ainsi, durant tout le mois d’avril, les rendez-vous se multiplient, à Arras comme ailleurs. Et s’il ne fallait en retenir que deux ?

Un homme est mort
Filez à Arras pour y admirer Un Homme Est Mort. À l’origine, un film de René Vautier sur les grèves et manifestations brestoises, en 1950. Plus d’un demi-siècle plus tard, Kris et Etienne Davodeau tiraient de ce film et, surtout, des conditions de sa projection (le cinéma itinérant, etc.) une excellente bande dessinée. Qui fait l’objet ce soir d’un Concert-BD. Cette forme associe dessins et musique jouée par des musiciens professeurs de l’Ecole Nationale de Jazz.
30.04, Arras, Cinémovida, prix libre

Entre les cordes
On connaissait le chess-boxing (échecs + boxe, un sport imaginé par Enki Bilal), voici le ring de lecture ! Là, se succèderont le slameur Julien Delmaire, des lectures d’un atelier animé par le génial Jérôme Leroy, un match d’écriture entre deux clubs de boxe thaï et une lecture boxée de Poings De Suture par le photographe, écrivain et boxeur Michel Lecorre. Ce ring sera Ze place to be durant le salon.
01.05, Arras, salle Reybaz, dès 11h

Thibaut Allemand
Informations
01.04.2014>22.05.2014gratuitArras et divers lieux dans le Pas-de-Calais

1er mai, Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale, 10h>19h, Arras (entre la place de la Vacquerie et celle du Théâtre)
www.coleresdupresent.com

Articles similaires