Home Best of Chroniques Bleachers

Bleachers

(Dirty Hit)

Figure cruciale de la pop contemporaine, à la fois indé et mainstream (ses collaborations avec Taylor Swift ou Lana Del Rey), Jack Antonoff reste relativement discret. Derrière l’alias Bleachers, l’Américain publie un quatrième album ultra-référencé, et pourrait bien acquérir une gloire nouvelle. Car Bleachers (c’est aussi le titre du disque), s’il reprend les ingrédients de ses deux sympathiques prédécesseurs, donne au projet une impressionnante allure. Sa façon de slalomer entre les genres et les arrangements, en cultivant une pop exigeante mais fédératrice rappelle les premiers albums de Peter Gabriel. De ballades noctambules fluorescentes (Alma Mater) en tubes électriques vintage (Modern Girl), Antonoff tient là son grand œuvre.

Rémi Boiteux
Articles similaires

En 2018, le SolarStratos réussit le premier vol stratosphérique à l'énergie solaire ! © Creatorz Deitz