Home Best of Chroniques Sylvain Prudhomme

L’Enfant dans le taxi

(Éditions de Minuit)

Depuis qu’il a obtenu le prix Femina avec Par les routes (à notre sens, le plus beau roman de la rentrée littéraire 2019) chaque livre de Sylvain Prudhomme est attendu. Ce nouvel opus, qui met à nu le secret d’une famille d’aujourd’hui installée dans le midi, ne mérite pas moins d’attention. Dans le clan Malusci, le patriarche vient de mourir. Le jour de ses obsèques, ses enfants, petits-enfants, nièces ou gendres font bloc autour de la veuve. Mais il manque quelqu’un à l’appel, souffle un oncle dans l’oreille de Simon, le narrateur. Un fils, né au sortir de la Seconde Guerre mondiale sur les rives du lac de Constance, en Allemagne. Ne reste qu’à tirer le fil de la pelote, qui se fait « mèche d’une bombe » une fois dans les mains du quadragénaire curieux… L’auteur est chez lui dans ce registre de l’intime, et s’affranchit parfois des règles de ponctuation pour libérer une écriture orale au plus près des émotions. En filigrane, on suit la séparation de Simon et d’A., sa compagne de 20 ans et mère de ses deux ados. Mêlé aux pages “allemandes” et à l’enquête familiale, ce récit d’un amour qui meurt dans la raison, sans amertume, fait éclater l’infinie délicatesse du romancier.

Marine Durand

224 p., 20€.

Articles similaires

En 2018, le SolarStratos réussit le premier vol stratosphérique à l'énergie solaire ! © Creatorz Deitz