Home Musique Loyle Carner

Top chef

© Jack Davison

Jusqu’ici Loyle Carner, 28 ans, régalait le hip-hop anglais, dans tous les sens du terme. Auteur de deux albums roboratifs, il n’était pas avare en… conseils culinaires et saupoudrait son second essai, Not Waving, But Drowning (2019) de références au chef italien Antonio Carluccio ! Un Jamie Oliver du hip-hop ? Peut-être. En tout cas, il se tenait à distance de l’agressivité inhérente au grime et à la drill, lui préférant une approche plus pop, collaborant avec Sampha, Jorja Smith ou Tom Misch. Bon élève, le Londonien respecte l’histoire du genre. Ses effluves jazz rappelaient les belles heures du rap new-yorkais du début des nineties, et You Don’t Know samplait le fameux Deep Shadows de Little Ann. Pas étonnant qu’un amoureux des boucles comme le regretté MF Doom l’ait soutenu à ses débuts. Son dernier LP en date, Hugo, produit par Kwes (et Madlib, aussi) le montre plus “adulte”. Il y évoque, à la suite de Kendrick Lamar, sa récente paternité et les responsabilités qui vont avec. Dont, évidemment, l’obligation de faire bouillir la marmite…

Thibaut Allemand / photo © Jack Davison
Concert(s)
Loyle Carner
Bruxelles, Ancienne Belgique

Site internet : www.abconcerts.be

26.01.2023 à 19h0031€
Loyle Carner25.01.2023 à 19h0031€
Articles similaires

OMD © Ed Miles