Home Théâtre & Danse Ouvrez les vannes !

Éric Antoine, Haroun, Guillermo Guiz, Alex Lutz

ERIC ANTOINE © Laurent Seroussi

Ils sont corrosifs, loufoques, burlesques ou poétiques… mais pareillement hilarants. Ces valeurs sûres (ou en devenir) de la gaudriole débarquent près de chez nous pour le meilleur et le rire – et ce n’est pas de la blague.

Éric Antoine

Ce n’est pas le plus doué des magiciens, mais assurément le plus drôle. Quelque part entre la prestidigitation et le stand-up, Éric Antoine enchaîne depuis 2005 les numéros poétiques avec une ironie décapante. La quarantaine passée, ce géant de 2,07 mètres se penche sur l’enfant qu’il était, se demandant s’il serait fier de l’adulte qu’il est devenu – vous suivez ? Dans Grandis un peu !, il use comme à son habitude d’ustensiles pas toujours conventionnels, comme une machine à laver et… d’authentiques mômes piochés dans la salle, à qui il apprend le métier – « tu vas faire 1 400 tours en une minute ! ». Encore un spectacle mené tambour battant.

>> Béthune, 06.10, Théâtre municipal, 20h, 44 > 22€, theatre-bethune.fr // Lille, 23 & 24.03.2023, Théâtre Sébastopol, 20h, 65 > 42€, theatre-sebastopol.fr // Roubaix, 04.04.2023, Le Colisée, 20h, 49 > 15€, coliseeroubaix.com


Haroun

Enfin un peu de brutalité dans ce monde trop bienveillant. Dans son nouveau spectacle, Haroun met en lumière la part d’ombre qui sommeille en nous. Entre deux vannes sur la politique ou les chiens (des « collabos » qui balancent les renards aux chasseurs) il s’en prend à Michael Jackson et son parc d’attractions en se glissant dans la peau d’un pédophile jaloux : « ça va pour lui c’est facile, nous on est là avec nos bonbons au miel et notre fourgonnette ». Et d’imiter Marc Dutroux s’essayant au moonwalk… C’est vrai, il balance des horreurs, mais on adore ça !

>> Uccle, 06.10, Centre culturel, 20h30 35 / 30€, ccu.be // Lille, 08.10, Théâtre Sébastopol, 18h & 20h 39€, theatre-sebastopol.fr


Guillermo Guiz

« Est-ce que je vous ai parlé de l’enterrement de mon père ? », interpelle d’entrée Guillermo Guiz dans son deuxième spectacle, cette fois centré sur la paternité et la transmission, la virilité et la masculinité… mais toujours aussi absurde et trash. Après avoir tenté de nous prouver qu’il avait un bon fond, le natif d’Anderlecht rend hommage à son paternel, partageant au passage un tas de conseils, du genre : « épouse ta meilleure amie » ou « ne pisse pas pendant un orage, tu vas t’électrocuter ». Pas bête.

>> Mons, 08.10, Théâtre Royal, 20h 39 > 25€, theatreroyalmons.be // Lille, 20.10 Th. Sébastopol, 20h, 33 > 26,40€ // Cambrai, 09.11, Théâtre de Cambrai, 20h30 23,50 > 7,50€, scenes-mitoyennes.fr // Bruxelles, 20.01.2023, Cirque Royal, 20h 35 > 25€, cirque-royal-bruxelles.be


Alex Lutz

Non, ce n’est pas tous les jours qu’on verra un cheval sur scène lors d’un one-man-show. Car c’est bien avec Nilo, élégant lusitanien à la robe crème, qu’Alex Lutz ouvre son spectacle. Tout à la fois cavalier, mime, imitateur génial et même chanteur, il se livre ici comme jamais. L’Alsacien raconte son premier flirt, ses idéaux d’ado ou pourquoi il est devenu “drôle”. Revenant aux origines préhistoriques de l’humour, il démontre comment le rire a en réalité été inventé pour cacher nos peurs… Une vraie bête de scène.

>> La Louvière, 22.10, Le Théâtre, 20h, 30 > 10€, cestcentral.be

J.D. // Photo : Eric Antoine © Laurent Seroussi
Articles similaires