Home Best of Chroniques Sophie Burrows

Crushing

Noyées dans le bouillonnement d’une grande ville, deux solitudes se frôlent sans jamais se rencontrer. La quête perpétuelle de contact et d’affection annonce-t-elle un happy end ? Pour son premier roman graphique, l’illustratrice britannique Sophie Burrows manie le crayon sur un canevas familier. Ici une jeune femme sensible enchaîne les désillusions sur les applis de “dating”, là un jeune homme un peu en marge compose avec les micro-agressions du quotidien de citadin. De planches en cases, leurs déambulations parallèles, sans un mot ou presque (puisque toute la place est laissée aux dessins en bichromie), disent toute la difficulté à vivre seul au milieu de la foule. Mais il ne sera pas question de déprime ! Sous le trait faussement brouillon, voire enfantin de cette jeune artiste pointe une immense tendresse pour ses personnages, gentils inadaptés témoins du bonheur des autres – et parfois, ça leur suffirait presque. Virée au kebab en pyjama, expérimentations devant le miroir de la salle de bain, petites disputes ordinaires entre clients dans les rayons du supermarché… On rit franchement devant les gags de cette BD réconfortante et d’une grande justesse.

Marine Durand

160 p., 20€.

Articles similaires

En 2018, le SolarStratos réussit le premier vol stratosphérique à l'énergie solaire ! © Creatorz Deitz