Home Cinéma Compagnons

Le sens du devoir

© Stephanie Branchu, Wild Bunch Distribution

Pour son cinquième film, François Favrat s’intéresse aux Compagnons du Devoir, rarement filmés au cinéma. On y découvre Naëlle, une jeune femme issue de la banlieue parisienne et obligée de faire ses preuves dans un milieu aux codes éloignés des siens… Un joli récit d’apprentissage révélant un monde encore trop méconnu.

François Favrat aime changer d’univers. Il a filmé les coulisses du cinéma dans Le Rôle de sa vie, la politique à l’occasion de La Sainte Victoire ou adapté Tatiana de Rosnay avec Boomerang. Certes Compagnons est une commande de producteurs fondée sur un synopsis original de Johanne Bernard. Mais le réalisateur a retravaillé le scénario avec son auteur avant de s’immerger dans la cité de Bellevue et la maison des Compagnons de Nantes. Il retrace ici l’histoire de Naëlle, 19 ans, issue d’une banlieue difficile et contrainte de suivre un chantier de réinsertion. Hélène (Agnès Jaoui), la responsable des lieux, lui présente alors cette institution où s’acquièrent savoir-faire lié à l’artisanat traditionnel et transmission entre générations. Paul (Pio Marmaï), vitrailliste, l’accueille dans son atelier. Naëlle (épatante Najaa) découvre ici un nouveau monde, qui pourrait représenter un tournant de sa vie… Avec un tel sujet, on craignait le pire : un déluge de bons sentiments, une approche démagogique… Au contraire, Compagnons fascine, touche par sa sincérité et sa modestie. En somme, un joli film sur l’apprentissage, l’exigence et qui réhabilite le travail manuel. De la belle ouvrage.

Grégory Marouzé // Photo: © Stephanie Branchu, Wild Bunch Distribution

De François Favrat, avec Najaa, Agnès Jaoui, Pio Marmaï… En salle


Articles similaires