Home Musique Andy Shauf

Spleen tonic

Depuis 2009 et le joli premier essai Darker Days, le nom d’Andy Shauf se chuchotait de bouches averties à oreilles curieuses, comme un sésame vers un trésor de mélancolie mélodique – ou l’inverse. Troisième LP du Canadien, The Party touche enfin le plus grand nombre. Et c’est tant mieux. Aucune raison que ces chansons intimistes, héritières d’Elliott Smith (donc des Beatles), de l’architecte Sufjan Stevens et du versant noir des Beach Boys (la pop baroque d’Early to the Party) soient réservées à une poignée d’élus. Comme le précité Elliott, cet ex-punk a délaissé le boucan pour se mettre à nu, dévoilant un talent certain de songwriter. On songe plus d’une fois à son compatriote Tobias Jesso Jr. (dont on attend des nouvelles, au passage). Cordes sensibles et acoustiques, arrangements soignés et vague à l’âme, Andy (ré)Shauf nos coeurs fragiles.

Thibaut Allemand
Concert(s)
Andy Shauf - Tasseomancy
Bruxelles, Botanique

Site internet : http://www.botanique.be

16.02.2017 à 20h0018>12€
Andy Shauf + Tasseomancy
Tourcoing, Le Grand Mix

Site internet : http://www.legrandmix.com/

20.02.2017 à 20h0013>5€
Articles similaires