Home News Des chiffres et des lettres

Le hip-hop relève-t-il des lettres ? Ici, la question est réglée depuis au moins 2003, lorsque Thomas Ravier consacra un essai à Booba dans la Nouvelle Revue Française. Outre-Atlantique, il faut du fun, du léger, du marrant, et c’est l’infographiste Matt Daniels qui s’est amusé à comparer le vocabulaire de Shakespeare et Herman Melville à la prose des rappeurs. Bilan : avec 5 900 mots différents, le Wu-Tang Clan bat Shakespeare (seulement 5190). Kanye, Jay-Z et DMX sont loin derrière.

www.mdaniels.com

Articles similaires
© DR

© Mosart