Mis en scène par Dominique Pitoiset, le comédien interprète l’ode à toutes les mères d’Albert Cohen avec une intensité et une retenue qui bouleversent. Un spectacle rare.

Il a les larmes yeux, Patrick Timsit, alors que le spectacle s’achève tout juste et que le public lui fait un triomphe. Un peu plus que des larmes même… le regard lumineux de l’homme et de l’artiste qui sait qu’il a rempli sa mission : transmettre la puissance et la magie d’un chef-d’oeuvre humaniste, qui a mûri en lui pendant de nombreuses années, « Le Livre de ma mère ” d’Albert Cohen (1954). Timsit, époustouflant de vérité, en distillant plus d’une heure vingt durant l’émotion sans jamais verser dans le pathos, est soudain bouleversé. L’arroseur (de larmes) arrosé… On entend tout, on ressent tout : le sentiment de perte, de vide, la mémoire vive (et amusée) de l’affection maternelle débordante, la nostalgie des bons moments passés ensemble… Puis le message devient universel, s’adresse à toutes les mères et à tous les fils qui ne paient pas toujours leur amour en retour.

Informations
Bruxelles, Centre Culturel d'Uccle
11.01.201920h, 55 > 40 €