Agence de Voyages Imaginaires/ Cie Philippe Car

Il y a 46 ans jour pour jour la dernière pièce jouée dans le théâtre à l’italienne de Saint-Omer était le Cid de Corneille, quoi de plus logique de le retrouver avec une version revisitée ? Tragédie qui finit bien, histoire d’un amour impossible, véritable histoire de cape et d’épée, l’histoire du Cid est aussi une histoire de conquêtes. La conquête du Cid. Les conquêtes de l’homme. À la conquête de quoi ? Qu’allons-nous chercher avec ce voyage ? Qu’allons-nous trouver ? La première version du Cid de Corneille est une tragi-comédie, le comique et le tragique s’entrechoquent. Les alexandrins jouent et chantent comme une musique ou une langue d’ailleurs et apportent une force poétique unique. L’histoire tient en haleine le spectateur, développe un véritable suspense. Il y a du sang, de la sueur et de l’amour. Dans le Cid, il y a du Shakespeare, du Hitchcock, du Tarantino ! L’action se situe en Espagne, à une époque où les Arabes ont marqué le pays dans les mœurs, les peaux, la culture en général… La couleur et la musique du spectacle se laisseront forcément influencer par ce métissage culturel riche et violent. Le voyage et les rencontres, la fabrication elle-même du spectacle, nomade, se retrouvera dans l’écriture.

À vos rêves…

Informations
Arques, La Barcarolle
11.01.2019>13.01.2019divers horaires, 16 > 9 €