Home Best of Portfolio Émilie Möri

La clef des songes

Émilie Möri - Série Consciences, Freedom

Née en région parisienne d’un père peintre et d’une mère sculptrice, « dans une famille nombreuse et mélomane », Émilie Möri pouvait-elle vraiment éviter une carrière artistique ? Sans doute, mais avouons que cela aurait été dommage. En témoigne ce portfolio, éminemment poétique et sous haute influence de Magritte – à l’instar de cette fille littéralement sur son petit nuage. Voilà une des nombreuses références de l’intéressée, passée par la prestigieuse école des Gobelins, et qui mêle dans ses compositions des éléments hétéroclites, mais jamais n’importe comment. Autant de « tableaux imaginaires » alliant photographie et collage numérique, « de formidables outils permettant la création d’un monde où l’on peut presque tout dire ». La série Consciences repose ainsi sur des portraits de la chanteuse Siân Pottok (alias Jona Oak) assortis d’objets divers et de végétaux, figurant « un hommage aux femmes, à la Terre mère comme à la nature humaine ». À chaque composition correspond une émotion et un thème : la liberté d’expression, de disposer de son corps, le dérèglement climatique… Une belle manière de “penser” nos plaies. Ce travail illustre également la direction qu’Émilie Möri donne désormais à ses expérimentations, gravitant autour de « l’ataraxie au féminin, des songes et de l’intemporalité ». Autrement dit ? « Il s’agit de traduire un certain détachement du personnage, un état contemplatif et serein, explique-t-elle. Et puis j’aime beaucoup les images qu’on ne peut pas situer dans le temps ». De celles qui marquent durablement les… consciences.

A LIRE ICI / L’INTERVIEW DE L’ARTISTE

Julien Damien / Photo : Émilie Möri - Série Consciences, Freedom

À visiter / www.emiliemori.com // @emiliemori

À voir / Peintures, Pierre Möri / Photographies, Émilie Möri : Montmorency, 12 > 20.11, Espace Lucie Aubrac, www.ville-montmorency.fr

Articles similaires
World of Grief © Flora Borsi

COLIN © Samy Halim