Home Théâtre & Danse Next Festival

Nos Futurs

Sparks © Carolina Cappelli

Festival annulé

À l’heure de la distanciation physique ET sociale, le Next Festival poursuit sa mission : « rassembler le public autour d’une programmation d’arts vivants qui a de la gueule », clame le coordinateur, Benoit Geers. Eh oui, si Next signifie “suivant” (affirmant cette ambition de révéler de nouvelles formes scéniques), il se traduit aussi par “proche”. La preuve.

Oh, bien sûr, il a fallu s’organiser, annuler des événements, respecter le mètre cinquante d’écart entre les spectateurs et toutes les mesures en vigueur – vous les connaissez, non ? Certifiée “coronaproof”, cette édition n’en reste pas moins foisonnante. Aucun thème n’est imposé, mais parmi ces 38 spectacles de danse, théâtre ou performances (81 représentations dans 16 villes !) se tissent quelques fils rouges. Le grand effondrement du monde par exemple, narré dans le lumineux AFTER de Tatiana Julien ou l’étonnant Teatro Amazonas. Dans ce spectacle-documentaire, les Espagnols Laida Azkona Goñi et Txalo Toloza-Fernández mêlent récit, chorégraphie, musique et arts visuels pour mieux dénoncer la déforestation de l’Amazonie.

À la ligne

Autre sujet prégnant, « le regard des enfants sur le monde d’aujourd’hui et de demain », observe Benoit Geers. Tandis qu’Ivana Müller crée une cho- régraphie en direct avec toutes les bonnes volontés, dès sept ans (Partituur), Francesca Grilli inverse le rapport de force entre mar- mots et adultes. L’Italienne a ima- giné une performance interactive (Sparks) où ce sont les enfants qui détiennent le pouvoir – magique, en l’occurrence. Serions-nous capables de les laisser nous guider ? Formé en amont à la chiromancie, chacun de ces petits oracles peut lire notre destin dans les lignes de nos mains… Pas de doute, le futur a encore de l’avenir.


LA PREUVE PAR TROIS

MAL (MARLENE MONTEIRO FREITAS / P.OR.K)

© Peter Hönnemann.jpg

© Peter Hönnemann.jpg

Adepte du grimage, des masques et carnavals (Guintche), Marlene Monteiro Freitas donne cette fois corps… au mal. À la tête d’un chœur formé de neuf per- formeurs, la Cap-Verdienne fait défiler diverses incarna- tions maléfiques, de Satan aux sorcières. Une pièce à la croisée des discours religieux, politiques, judiciaires ou moraux… et diablement enlevée !

>> Courtrai, 12 & 13.11, Schouwburg, jeu : 20h15 • ven : 20h, 21>8€


SOCIÉTÉ EN CHANTIER (S. KAEGI / RIMINI PROTOKOLL)

 (c) Rimini Protokoll© Benno Tobler

(c) Rimini Protokoll© Benno Tobler

Entre le théâtre immersif et documentaire, le collectif Rimini Protokoll poursuit sa troublante exploration du réel, transformant La Rose des Vents en immense maquette ! Des groupes de spectateurs déambulent d’une station à l’autre (ici l’urbaniste, là les ouvriers) et découvrent l’envers (ou l’enfer) d’un chantier, où la précarité de la main d’œuvre côtoie les scandales financiers…

>> Villeneuve d’Ascq, 03 > 05.12, La Rose des Vents horaires : nextfestival.eu, www.larose.fr, 21>8€


DE FRANÇOISE À ALICE (MICKAËL PHELIPPEAU)

(c) Mickael Phelippeau

Mickaël Phelippeau s’est révélé avec ses “bi-portraits”. Ces duos chorégraphiques mettent en scène des interprètes issus de tous horizons (des footballeuses, un curé) pour mieux raconter leur histoire. Ici, place à Françoise et Alice Davazoglou. La première est dite “valide”, et sa fille porteuse de trisomie 21. Ce dialogue gracieux révèle toute la beauté de leur relation.

>> Laon, 12.11, Maison des arts et loisirs, 20h30 // Roubaix, 26.11, Théâtre de l’Oiseau Mouche, 15>8€, horaires : larose.fr

A LIRE AUSSI / TATIANA JULIEN, CHAOS DEBOUT

©Hervé Goluza

©Hervé Goluza

Julien Damien
Informations
Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai & Valenciennes, Eurometropolis
12.11.2020>05.12.202021>8€

SÉLECTION / 12.11 : Mickaël Phelippeau : De Françoise à Alice // 12 & 13.11 : Marlene Monteiro Freitas / P.OR.K : Mal // 14 & 15.11 : Cassiel Gaube : Farmer Train Swirl-Étude • Aina Alegre : R-A-U-X-A // 15.11 : Boris Charmatz : 1900 // 16 & 18.11 : Yan Duyvendak : Virus // 20 > 28.11 : Gurshad Shaheman : Les Forteresses // 24 & 25.11 : Manuela Infante : Métamorphoses • Dorothée Munyaneza : Mailles // 25 & 29.11 : Ivana Müller : Partituur // 26 > 29.11 : Aïcha M’Barek & Hafiz Dhaou + Alexander Vantournhout : TWICE #2 // 27 & 28.11 : Francesca Grilli : Sparks // 28.11 : Julie Nioche / A.I.M.E. : Vague Intérieur Vague // 01.12 : Tatiana Julien : AFTER // 03 > 05.12 : Stefan Kaegi & Rimini Protokoll : Société en chantier // 04 & 05.12 : Laida Azkona Goñi & Txalo Toloza-Fernández : Teatro Amazonas // Jusqu’au 23.01.2021 : Laure Prouvost : Deep See Blue Surrounding You / Vois Ce Bleu Profond Te Fondre