Home Best of Chroniques Mathieu Riboulet

Les Portes de Thèbes

Verdier

Ce livre est une ode à la beauté au milieu du chaos. Chaos de l’humanité sombrant dans la terreur et d’un corps assiégé par la maladie. Sous la plume de Mathieu Riboulet (1960 – 2018), morts et vivants forment une même communauté de fantômes qui se pressent aux portes de Thèbes, image-titre renvoyant aux épopées antiques. Après la prise du trône d’Œdipe par son fils Etéocle, une guerre civile menace. L’auteur crée des parallèles avec 2015 et donne aux attentats de cette année-là un souffle épique – « Nous finirons massacrés par nos frères ». Comme dans chacun de ses livres, son style est à la fois actuel et hors du temps. Concis, taillé à la faux, ce texte posthume est l’oeuvre magistrale d’un homme qui chercha jusqu’au bout à ne pas « finir en laideur ».

François Annycke

80 p., 12,50 €