Home Exposition Alain Buyse

Impressions partagées

© Françoise Pétrovitch

Sa disparition, en mai 2018, n’est pas passée inaperçue. Elu Maître d’Art en 2004, Alain Buyse n’a cessé de placer son talent au service des autres. Lille rend hommage à ce sérigraphe et éditeur d’exception à travers une exposition baptisée Editions / Sédition. Celle-ci rassemble les œuvres d’artistes qu’il a accompagnés dans son atelier atypique du Vieux-Lille.

Né à Bar-le-Duc en 1952, Alain Buyse travailla d’abord dans l’imprimerie, notamment pour la publicité et les catalogues de vente par correspondance. « Mais cela ne lui plaisait pas vraiment », relate David Ritzinger, l’un des commissaires de cette exposition. Comme beaucoup, le déclic viendra avec la découverte d’Andy Warhol. « A ce moment-là, il comprend que la sérigraphie et l’art sont intimement liés, et décide d’en apprendre les rudiments ». L’homme expérimente alors tous azimuts, testant par exemple l’impression avec… de l’huile de vidange, obtenant des effets de matière surprenants. « Il emploiera cette technique toute sa vie. C’est d’ailleurs l’un des fils conducteurs de ce parcours ». Soucieux de démocratiser la sérigraphie, Alain Buyse devient éditeur et fonde en parallèle les Ateliers d’Éditions Populaires. Ceux-ci sont directement inspirés des “Taller de Gráfica Popular” mexicains, collectif servant des causes sociales et révolutionnaires « C’était un artisan au service des artistes. à l’instar du street-art, il défendait une expression libre et autonome ».

Jeu collectif

Cette ouverture d’esprit et sa science de la couleur, synonyme de « transgression et de fraîcheur », stimulent les collaborations. Des créateurs locaux et internationaux se rapprochent d’Alain Buyse, tels Françoise Pétrovitch, Hervé Di Rosa, Robert Combas… Au long de parcours thématiques riches d’affiches et d’estampes, on croise aussi Bernard Guerbadot, Gérard Duchêne, Daniel Nadaud et Jacques Villeglé, quatre complices de l’artisan-éditeur. Citons aussi les œuvres surréalistes et absurdes du dessinateur Glen Baxter ou l’étonnante et poétique culotte Des Roses pour l’origine de Paul-Armand Gette. La dernière salle est consacrée aux productions des amateurs passés par ses Ateliers. Les plus curieux découvriront son art lors d’ateliers à la maison Folie Wazemmes. « Reproduire, peut-être me reproduire, c’est ne pas disparaître », aimait-il à dire…

Tanguy Croq
Informations
Lille, maison Folie Moulins

Site internet : http://www.mfmoulins.mairie-lille.fr

08.11.2019>12.01.2020mer > dim : 14 h-19 h, Gratuit

Ateliers Imprime/Exprime ouverts à tous à la maison Folie Wazemmes :  mercredis 27 novembre, 11 décembre, 8 janvier de 16h à 19h / samedis 21 décembre et 11 janvier de 15h à 18h

Articles similaires
Houtsoules dans les Carpates
Huculi w Karpatach (titre en polonais)
JAROCKI Władysław
1910
Huile sur toile
H. 201 cm ; L. 282 cm
Musée national - Varsovie
© Musée national de Varsovie / Wilczyński Krzysztof