L’école des soignantes

P.O.L

Après Le Choeur des femmes, formidable description du paysage médical, Martin Winckler nous téléporte en 2039, au sein du Centre hospitalier holistique de Tourmens. L’ancien généraliste accueille son lecteur dans un utopique îlot de soin démocratique, féministe et inclusif, où est abolie la frontière hiérarchique entre médecin et patient. D’ailleurs, ces mots n’existent plus. Soignées et soignantes (la féminisation est de mise) évoluent à armes égales dans un lieu tenant autant du béguinage que de l’agora politique ou de l’asile – au sens premier. Ici, les équipes se questionnent sans cesse sur leurs usages, valeurs ou places. Dans cette fourmilière révolutionnaire, nous suivons Hannah, qui débute sa formation et gagne la confiance de Jean Atwood, célèbre praticienne (et héroïne du Choeur des femmes). Auteur et médecin militant, Martin Winckler compose ici un nouveau roman d’apprentissage choral, où l’engagement naît de l’émotion. Personnage à part entière, le CHHT impose son éthique contre toute marchandisation du soin et des êtres humains, au coeur d’une histoire éclairant avec bienveillance les ressentis et la puissance des femmes.

Sarah Elghazi

560 p., 21,50 €.