Grains de beauté

Summer story #1

A la télé, au cinéma, dans les casques… On le sait, le passé est à la mode. « Obsédé par les affiches vintage », Karolis Strautniekas n’y échappe pas. Logique, l’enfance du Lituanien fut nourrie par l’animation soviétique, puis l’esthétique des films noirs. « Désormais, je m’intéresse de plus en plus au rétro-futurisme », confie-t-il. De ce robot dominant un clavier à ce fumeur plongé dans la pénombre semblant sortir de Mad Men, ses créations sont toutefois reconnaissables entre toutes. « Influencé par les techniques de gravure », son style se démarque par l’emploi de couleurs pastel et cette texture “bruit” si particulière, offrant un aspect granuleux à l’image. Ses compositions ne sont d’ailleurs pas sans rappeler celles du minimaliste Edward Hopper. S’il s’est senti incompris à ses débuts – « les clients recherchaient des expressions sur les visages, de grands sourires… » – cet artiste installé à Vilnius est aujourd’hui reconnu dans le milieu de la publicité et de l’illustration. Le trentenaire collabore ainsi avec des titres prestigieux comme The New York Times, The New Yorker ou Variety et de grandes entreprises telles Facebook, Audi, Air France… Traversé par un humour subtil (aviez-vous remarqué que la jeune femme de notre couverture arborait un oiseau en guise de chevelure ?), voire sarcastique, son travail révèle aussi une douce mélancolie, traduisant la nostalgie d’un monde fantasmé.

Julien Damien
Articles similaires
New-York-Times---cover

Tristan Eaton, Bern's mural © Pezz photo