Home Cinéma Bernadette

Dame de pique

Vrai-faux biopic de Bernadette Chirac, Bernadette oscille entre fable féministe et farce caustique. Catherine Deneuve, impériale, y campe une première dame en quête de revanche, tandis que Michel Vuillermoz donne vie à un Jacques Chirac plus vrai que nature. Une satire réjouis – sante et sacrément gonflée.

L’annonce du projet Bernadette fut accueilli avec circonspection. Rendez-vous compte, Catherine Deneuve allait incarner Bernadette Chirac ! Que des producteurs se soient lancés dans une telle aventure avait de quoi interroger sur la santé du cinéma hexagonal. Sauf que Léa Domenach connaît la politique (ses parents sont l’éditorialiste Nicolas Domenach et la journaliste Michèle Fitoussi) et offre, dans cette première réalisation, un vrai point de vue : la revanche d’une femme ! Quand le film commence, en 1995, Jacques Chirac accède à la présidence de la République. Mais Bernadette en a soupé des vexations de son époux. Jugée ringarde, elle va tout faire pour redorer son image et devenir une figure médiatique…

La comédie du pouvoir

Ne tournons pas autour du pot : Catherine Deneuve est exceptionnelle en Bernadette Chirac. Si elle rend la première dame plus sympathique qu’elle ne l’est vraiment, sa puissance comique nous cueille. Michel Vuillermoz campe un Jacques Chirac drôle et crédible. Au-delà de la farce, Bernadette ne s’affranchit pas totalement de la réalité. Les affaires sont abordées. Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin ne sont pas épargnés. L’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle, le 21 avril 2002, sonne aussi comme une piqûre de rappel… L’air de ne pas y toucher, Léa Domenach en dit long sur l’exercice de la politique dans une société patriarcale.

Grégory Marouzé / Photo : © Warner Bros France

De Léa Domenach, avec Catherine Deneuve, Michel Vuillermoz, Denis Podalydès, Sara Giraudeau… Sortie le 04.10


Articles similaires