Home Théâtre & Danse King Kong Théorie

Sexe fort

©Thomas Faverjon

Créée en 2009 par Cécile Backès, l’adaptation du manifeste féministe explosif de Virginie Despentes revient à Béthune pour deux représentations. Elles sont suivies d’un bal rock alternatif mettant les femmes à l’honneur. Tout un programme !

« Je parle de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal-baisées (…), toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf. Et (…) je ne m’excuse de rien ! » Les premiers mots de Virginie Despentes donnent le ton de King Kong Théorie (Grasset, 2006) : provoc’, intransigeant mais drôle, assurément. Ce sont aussi les premiers que prononce Salima Boutebal, délicieuse d’ironie en manteau vinyle, perruque blonde et maquillage outrancier. Pour transposer l’essai sur les planches, la comédienne et la metteure en scène ont procédé par fragments : déclamations gouailleuses pour les éléments d’analyse, sur les inégalités hommes-femmes ou les représentations imposées de la féminité, voix plus mesurée pour les passages autobiographiques, dont celui sur le viol. Expurgé de certains extraits, le spectacle se transforme en one-woman show porté par une bande-son 100% féminine, qui inclut une reprise punk de All by Myself par Babes in Toyland. « Plusieurs chansons viennent de la compilation de rap féminin Fly Girls, note la directrice de la Comédie de Béthune, c’est donc le nom que j’ai donné à la soirée de clôture qui célèbre la liberté des femmes, pas mal, non ? ». Ce n’est pas Virginie Despentes qui dira le contraire.

Marine Durand
Informations
Béthune, La Comédie de Béthune

Site internet : http://www.comediedebethune.org

24.03.2016>25.03.201620h, 7€
Béthune, Le Palace
25.03.201621h30

Soirée Fly girls !, 25.03, Le Palace, 21h30

Articles similaires