Home Théâtre & Danse Jouvence

Dévoiler ses sources

Temps fort, scène ouverte ou festival ? Peu importe le flacon… Jouvence est une belle occasion de découvrir pendant deux jours les artistes en résidence au Ballet du Nord. Originaires de Roubaix, Madagascar ou de Düsseldorf, ils dressent ensemble une cartographie de la création chorégraphique.

Ils sont quatorze chorégraphes. Si certains sont confirmés, la plupart d’entre eux démarrent leur carrière. Le temps de ce week-end baptisé « Jouvence », Gaëlle Bourges, Benjamin Bertrand et les autres investissent quatre lieux de Roubaix. Leurs partis-pris esthétiques, leurs âges et leurs parcours diffèrent. Mais, ils ont en commun d’avoir été en résidence au Ballet du Nord en 2014. Dans ce vivier, on trouve des artistes reconnus dans la région, à l’instar de Maud Leroy qui propose In Memoriam, une création sur le deuil. Au programme également, Recording Fields, sert le point de vue de trois chorégraphes sur le monde de l’industrie : le passé textile de Roubaix, la métallurgie allemande et les mines de Silésie. Parfaitement à l’aise dans ce grand bain, Germaine Acogny présente Mon élue noire, une version revisitée du Sacre du Printemps d’Olivier Dubois, directeur du Ballet du Nord. De son côté, François Stemmer associe huit jeunes Roubaisiens et Béthunois à des professionnels dans une pièce (Seventeen) traversée par les oeuvres de Bowie et d’Arthur Rimbaud. La programmation de toutes ces formes brèves permet d’assister à plusieurs spectacles dans la même journée. De quoi suivre une salutaire cure de… jouvence, forcément.

Madeleine Bourgois
Informations
Roubaix, Colisée, Gymnase CDC, Théâtre de l’Oiseau-Mouche, la Condition Publique, Ballet du Nord
27.03.2015>29.03.2015Divers horaires, 8€ par spectacle, à partir de 3 spectacle : 5€, à partir de 6 spectacles : 4€ (hors Mon Elue Noire
Articles similaires