Home Festivals On est tous des quelqu’uns

On est tous des quelqu'uns / GdRA © Nathalie Sternalski

De ce bon mot de Gilles Defacque est né un festival de théâtre… singulier. Sa particularité ? Donner la parole à des comédiens seuls en scène, pour des récits fondés sur la différence et souvent autobiographiques. Ces « quelqu’uns »  nous content des histoires drôles, émouvantes et qui touchent à l’universel. C’est la déclaration d’amour d’Abdel Baraka à sa ville, Hénin-Beaumont (mais pas à son maire FN) sous forme de prière pour la tolérance. Ou encore l’épopée de Rachid Bouali et sa galerie de personnages et d’anecdotes invraisemblables – mais bien réels – du quartier de Hem où il a grandi, en passant par Vancouver et… en croisant John Wayne. Un périple qui résume l’essence de ce temps fort de la saison du Prato, où il s’agit de « découvrir l’autre qui est une montagne, un continent à lui tout seul ».

Julien Damien
Informations
Lille, Le Prato

Site internet : http://www.leprato.fr

03.02.2015>14.02.201517/5€/Gratuit

Programme :

3.02, Le GdRA, Sujet, troisième volet du Triptyque de la personne concerne la folie, 20 h
5.02, Abdel Baraka, Supplique pour être enterré à Hénin-Beaumont, 14 h 30 + 20 h
5, 10 & 12.02, Willy Claeyssens, Fils unique d’une famille nombreuse, 5 février, 20 h + 10 et 12 février, 19 h
7.02, Franck Vandecasteele, 19 h
9.02, Les Fous à réactions [associés], Nous qui avons encore 25 ans…, 20 h 30
Lectures avec Veronika Boutinova, 9.02, 18 h 30 et Samira El Ayachi, 12.02, 14 h 30
Rachid Bouali : Cité Babel, 10.02, 20 h + Un jour j’irai à Vancouver, 12.02, 20 h + Le Jour où ma mère a rencontré John Wayne, 14.02, 19 h

Articles similaires
(c)Simon Gosselin