Capital humain

Ces portraits en buste fascinent autant qu’ils inquiètent. Customisées, le plus souvent féminines, ces créatures affichent un réalisme troublant : dans la texture de la peau comme le regard, au reflet humide et pénétrant. Un miroir ? « Depuis toujours, c’est l’humain qui m’intéresse, confie Bertrand Demey, aka Beb-deum, le père de ces “monstres”. Je n’ai cessé d’édulcorer les décors pour focaliser sur les visages ». Ce virtuose du numérique a débuté sa carrière dans les années 1980 au sein de Métal Hurlant. Le Français fut l’un des premiers dessinateurs à abandonner l’encre pour l’ordinateur. « Cela m’a ouvert un nouveau champ de création, dans le fond comme la forme. La technologie a stimulé mon imagination ». Cette hybridation débridée sert parfaitement son sujet. En l’occurrence, l’individu face à la globalisation. « Au départ, il s’agissait de parler du métissage, un concept heureux de la mondialisation mais transformé en produit marketing par le consumérisme fou ». Ainsi naquit Mondiale ™, dystopie nous projetant en 2048. Agrémenté des textes d’Alain Damasio, ce livre se présente comme un catalogue de clones. Recouverts de logos ou d’images érotiques, ces jouets-esclaves sont cultivés pour assouvir nos caprices (affectifs, sexuels…). Mais certains se sont rebellés, et nous transmettent des images de ce futur peu enviable via le réseau temporel Intertime. Transhumanisme, marchandisation du corps, capitalisme sauvage… Les thèmes sont nombreux, et connus. « Oui, ce bouquin est juste le reflet de notre réalité, sa caricature ». Sublime, mais glaçante.

A LIRE AUSSI : L’INTERVIEW DE BEB-DEUM

Julien Damien

Exposition Beb-deum : Lille, 08.12 > 19.01.2019, Lasécu, mer & jeu : 14 h > 18 h ven & sam : 14 h > 19 h, gratuit, www.lasecu.org

Mondiale ™ , de Beb-deum (textes d’Alain Damasio) Les Impressions Nouvelles, 368 p., 35 €, lesimpressionsnouvelles.com

Articles similaires