Soyo

Six Degrees/ Caroline/ Universal

Après un séduisant premier LP (Ela, 2013), et une escapade en compagnie de Rosemary Standley (Birds On A Wire, 2014), la jeune Dom La Nena, 25 ans, livre déjà son troisième essai. Si le violoncelle, son instrument de prédilection, se fait plus discret, il se marie toujours à merveille au piano (La Nena Soy Yo, Llegaré). On pense parfois à Lhasa (Golondrina) ou à l’éternel voyageur Dominique A (Lisboa, Era Una Vez) à l’écoute des tendres complaintes de la Brésilienne, qui doivent moins à la bossa nova (excepté Menino) qu’à une mélancolie souriante et lumineuse. Encore trop peu connue, Dom La Nena signe là un disque idéal pour l’été. Et les nombreux automnes et hivers à venir, aussi.

Thibaut Allemand
Articles similaires