Maël

L’engouement pour Angoulême nous angoisse. Sans chauvinisme aucun, on lui préfère le festival amiénois. Les auteurs ne s’y sont pas trompés. Des noms...
© Pierre Henry Gomont

Alors oui, d’accord, la Première Guerre Mondiale, c’était pas jojo : les milliers de bombes, les millions de morts, le gaz moutarde... Sans même...