de Transquinquennal

Une comédie schizophrène sur des héros alternants et l’idolâtrie.

Le dernier spectacle du collectif belge Transquinquennal part du génial acteur américain Philip Seymour Hoffman, décédé en 2014, que l’on a pu voir dans Truman Capote, mais aussi dans The Hunger Games. L’idée de cette création a germé à la suite de la lecture d’un article où les producteurs américains s’interrogeaient sur la construction d’un avatar 3D de l’acteur pour terminer les scènes qu’il n’avait pas eu le temps de tourner. « Pourquoi est-ce que l’on a besoin d’icônes ? Est-ce que ça ne parle pas tout simplement de l’inexistence de l’identité personnelle ? » C’est sur un épisode un peu loufoque que s’ouvre le spectacle : le comédien belge Stéphane Olivier, membre du collectif, se rend à un casting et tout le monde le prend pour Philip Seymour Hoffman. De retour chez lui, il raconte l’étrange anecdote qui vient de lui arriver à sa femme qui l’appelle… Philip ! Bien qu’il veuille rétablir la vérité, Stéphane Olivier est devenu pour tout le monde l’acteur américain !

Le collectif Transquinquennal, basé à Bruxelles, s’est constitué en 1989. La représentation théâtrale est considérée comme une réalité partagée par acteurs et spectateurs prise en compte en tant que telle. Les comédiens du collectif ont pour habitude de prendre en charge tous les aspects de la représentation pour dépasser les conventions. Les formes que peut prendre cette dernière sont multiples, l’enjeu étant d’arriver à la plus grande radicalité possible.

Informations
Tournai, Maison de la culture
18.11.2017>19.11.2017sam : 20h / dim : 18h, 15/13/8€ (-26 ans)
Bruxelles, Théâtre Varia

Site internet : http://www.varia.be

07.12.2017>21.12.201720h30 / mer: 19h30, 21>9€