À l’occasion de cette soirée zoom,  Armin Zoghi présentera son dernier projet : Single Pulse of Subjectivity I.

Un migrant afghan descend les rues de Téhéran. Il pousse un chariot, où l’on voit les images des paysages qui l’entourent, identiques à la réalité, mais décalées dans le temps et le point de vue.

J’ai quitté Téhéran il y a onze ans, fixant dans ma mémoire les images de la ville telle que je la connaissais alors : ma ville natale. À chaque visite se confrontent ma mémoire et ma perception actuelle. Ce décalage bouleverse ma perception et déforme ma mémoire. Armin Zoghi

Sous quelles influences se construit notre mémoire ? L’enchevêtrement entre les flux de notre conscience et ceux de notre environnement sensitif et intellectuel constitue le point de départ théorique du film que l’artiste a réalisé pour bâtir cette installation.

Informations
Roubaix, Espace Croisé

Site internet : http://www.espacecroise.com

04.05.2017>02.06.2017mer>sam : 14h>18h