Home Musique Caetano Veloso

Rouge Brésil

Voici un monument que l’on visite fréquemment mais dont on n’a jamais fait le tour. Son oeuvre, riche, est de celles qui surprennent plus d’une fois. En six décennies, Caetano Veloso s’est imposé comme l’un des phares de la musique brésilienne contemporaine, à l’instar d’un Paul McCartney en Angleterre – ça tombe bien, ils ont le même âge. L’admirer sur scène est une expérience rare et, surtout, bouleversante.

La dernière fois que l’on vit Caetano Veloso sur les planches, on ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Un best-of innocent ? Un moment réservé aux fans ultras ? Un peu de tout cela, finalement. Il faut dire que l’on ne connaissait pas intimement l’intégralité de l’oeuvre du Brésilien. En près de soixante ans de carrière et presque autant d’albums, le natif de Santo Amaro a pu explorer une multitude de genres et de couleurs : bossa nova, pop, folk, rock, jazz, avant-garde… On pourrait aligner les étiquettes, en vain. Elles furent toutes réunies au sein d’un mouvement tropicaliste qui, au mitan des sixties, incarna la bande-son de la contre-culture brésilienne. Eh oui, tandis que les étudiants européens et américains manifestaient au son du rock et du jazz, la MPB (musique populaire brésilienne) s’en prenait à la junte militaire qui régentait le pays. Veloso, militant de gauche, fut souvent censuré et dut s’exiler un temps à Londres. Ce complice précieux d’Os Mutantes, de Gilberto Gil, Tom Zé ou Chico Buarque incarne ainsi la mémoire d’une époque et parvient à demeurer pertinent – il suffit d’écouter son récent Meu Coco pour s’en convaincre.

Thibaut Allemand / Photo : © Fernando Young / Divulgação
Concert(s)
Caetano Veloso - Meu Coco
Bruxelles, Bozar

Site internet : http://www.bozar.be/

du mardi au dimanche, de 10:00 à 18:00, et le jeudi jusqu'à 21:00 (sauf pendant les vacances d'été).

25.09.2023 à 20h00109 > 65€
Articles similaires
© Marine Keller