Home Cinéma Venez voir

La grâce de l'instant

© Itsaso Arana / Vito Sanz / losilusos films

Avec son titre en forme d’invitation, le huitième long métrage de l’Espagnol Jonás Trueba ne manque pas d’intriguer. Tourné avec les mêmes acteurs principaux que le lumineux Eva en août (2020), Venez voir brouille une nouvelle fois la frontière entre fiction et réalité, pour provoquer des étincelles de joie.

Dans un café de Madrid, deux couples de trentenaires écoutent le pianiste Chano Domínguez. La caméra s’attarde sur leur visage, saisissant l’émergence d’une émotion. L’ouverture est d’une troublante beauté. Elle traduit aussi un projet esthétique : tourner en laissant faire le temps, et voir ce qui advient au fil de la prise. Ce court film (à peine une heure) affiche ainsi ce goût de l’instant, avec ce qu’il comporte de singulier. L’histoire, pourtant, est des plus ordinaires. Un couple déménage à la périphérie de la capitale espagnole, l’autre s’interroge sur ce choix. Peutêtre manqueront-ils l’occasion de se réunir ? Finalement, l’invitation est acceptée : Elena et Guillermo “viendront voir”. Par un dimanche ensoleillé, les amis se retrouvent, les conversations reprennent. Petit à petit, l’apparence de bonheur se craquelle : l’enfant attendu par Susana et Dani n’est pas arrivé, et la bourgade n’est pas aussi accueillante qu’elle en avait l’air. Venez voir n’entend pas écorner les rêves petit-bourgeois des trentenaires, plutôt révéler une incertitude existentielle plus profonde. Comment changer sa vie ? Le film ne donne pas de réponse, mais rend sensible la grâce du présent.

Raphaël Nieuwjaer / Photo © Itsaso Arana / Vito Sanz / Los Ilusos films

De Jonás Trueba, avec Itsaso Arana, Vito Sanz, Francesco Carril, Irene Escolar… Sortie le 04.01


Articles similaires
© Nord-Ouest Films - Orange studio - Artémis Productions - Fre res Zak

THE FABELMANS