Home Exposition Chercher l’or du temps

Regards croisés

Le Boqueteau, maquette, Jean Dubuffet, 1969 © Julien Damien

Le surréalisme et l’art brut illustrent une même quête : celle d’un état “natif ” de la création, détaché de tout académisme – cette « asphyxiante culture », pour citer Jean Dubuffet. Pourtant, ces deux mouvements firent rarement l’objet d’une lecture croisée. À Villeneuve d’Ascq, le LaM ausculte à travers près de 400 oeuvres leurs points de convergence.

« À quoi rêvez-vous la nuit ? ». Voilà la question que posait André Breton aux soldats traumatisés revenus du front, en 1916, alors qu’il était encore un jeune médecin. On le voit, le père du surréalisme s’intéressa très tôt à une forme de création inconsciente. Soit bien avant sa rencontre (puis sa brouille) avec Jean Dubuffet, théoricien de l’art brut, et qui passa sa vie à rassembler les productions de marginaux ou de malades mentaux, lesquels dessinaient, peignaient ou sculptaient instinctivement, sans aucune formation. Au fil de ces 12 chapitres agencés comme un vaste cabinet de curiosités sont ainsi scrutées les connexions (ou divergences) entre ces deux courants. Se côtoient ici des oeuvres signées par Salvador Dalí, Joan Miró, Man Ray, Aloïse Corbaz… mais aussi d’illustres inconnus, à l’instar de ces photographies de “navets anthropoïdes” sculptés par un psychopathe. Des expériences de création automatique de Max Ernst aux peintres spirites guidés par des voix de l’au-delà, en passant par le Palais idéal érigé par le Facteur Cheval, cette exposition témoigne d’un art libéré des modes et des influences, mais ô combien inspirant.

Julien Damien / photo Le Boqueteau, maquette, Jean Dubuffet, 1969 © Julien Damien
Informations
Villeneuve d'Ascq, LaM

Site internet : http://www.musee-lam.fr/

Collections permanentes accessibles du mardi au dimanche de 10 h à 18 h.
Exposition temporaire et collections permanentes : 10 / 7 €
Collections permanentes : 7 / 5 €

14.10.2022>29.01.2023mar > dim : 10h-18h, 10/7€ (gratuit -12 ans)
Articles similaires