Home Best of Chroniques The Libertines

Up The Bracket - 20th Anniversary

Rough Trade Records
The Libertines

Lorsque parut cet album voici vingt ans, certains le snobèrent. Quelques mois plus tôt, des gamins BCBG fantasmant le CBGB avaient tout renversé – le premier album des Strokes, ce n’était pas rien. Alors, The Libertines, l’inévitable “réponse anglaise”, rien de plus ? Non. The Strokes devinrent par la suite des Phoenix américains (c’est un compliment) quand nos Britanniques se consumèrent. À l’instar d’autres tandems créatifs (Beatles, Stones, Kinks, Depeche Mode, Smiths, Oasis…), Carl Barât et Pete Doherty, rejetons vénères de l’Angleterre de Tony Blair, fonctionnaient à deux. En couple même, un amour platonique (?) les unissant. Ce premier disque, condensé d’énergie pure et de refrains imparables, de dérapages à peine contrôlés et de grâce incarnée, se voit donc réédité en de multiples versions (dont un coffret que les intéressés, à l’époque, n’auraient sans doute pu s’offrir). Outre les singles et les live, son intérêt réside dans les démos : confirmation que tout était en place, la “production” de Mick Jones (The Clash) consistant à ne toucher absolument à rien. La classe à l’état brut, tout simplement. Qui a créé pas mal de vocations. Et pourrait, par-delà la nostalgie des quadras, en susciter de nouvelles, qui sait ?

Thibaut Allemand