Home Best of Chroniques Florence and the Machine

Dance Fever

Dance Fever

Quatre ans après High as Hope, le groupe britannique est de retour avec un nouvel album… “pandémique”. Composées durant la crise du Covid-19, ces 14 chansons font en effet référence à l’épidémie de chorémanie (ou “manie dansante”) qui frappa Strasbourg durant le XVIe siècle. Ce fléau contraignit les malades (hommes, femmes et enfants) à danser jusqu’à un épuisement fatal… C’est cette étrange opposition entre la vie et la mort que traduit le combo de Florence Welch et Isabella Summers dans un cinquième disque en clair-obscur. La “fièvre dansante” (l’electro nerveuse de Free) laisse place au fil de l’écoute à des morceaux plus sombres, et d’autres nuances musicales (le lyrisme déchirant de Cassandra, la soul sombre de Dream Girl Evil) jusqu’à l’extase final de Morning Elvis, ode lumineuse (et contagieuse) à la renaissance.

Florine Fauquembergue
Articles similaires