Home Exposition La Mine fait son cinéma

Ombres et lumières

JPhoto : Photographie de promotion du film Traitre sur commande [The Molly maguires] de Martin Ritt, 1968 © Centre historique minier

La mine et les mineurs ont souvent tenu les premiers rôles sur grand écran. À Lewarde, le Centre historique minier projette une lumière neuve sur le septième art. Des balbutiements du cinéma aux productions les plus récentes, cette exposition offre l’occasion de découvrir d’autres pépites noires.

La mine et le cinéma, c’est une grande histoire. Celle-ci commence dès la naissance du septième art, dans le sillage de Germinal de Zola, publié en 1885 et véritable best-seller. « Le public est alors fasciné par ce monde inconnu et synonyme de dangers, où l’on s’enfonce dans les entrailles de la terre », resitue Virginie Malolepszy, la commissaire de cette exposition. Le premier film à s’intéresser au sujet, Au Pays noir, date ainsi de 1905. Il s’agit d’un court-métrage tourné dans des décors en carton-pâte pour Pathé, par Ferdinand Zecca et Lucien Nonguet. À Lewarde, bandes annonces, affiches ou photographies de tournage témoignent d’une multitude d’approches, entre fictions, documentaires ou films d’entreprise.

Monstres et merveilles

Au fil de ce parcours, on découvre ainsi des oeuvres réalisées un peu partout sur la planète, dans tous les styles, du Germinal d’Albert Capellani, en partie tourné en 1913 à Bruay-en-Artois, à Rodan du Japonais Ishirō Honda, soit le tout premier “kaijū eiga” en couleur, où des monstres gigantesques détruisent des maquettes de ville (pensez à Godzilla). Parmi les curiosités, citons aussi Pride. Projeté lors d’une séance en plein air, ce long-métrage du Britannique Matthew Warchus narre l’improbable (et vraie) rencontre entre mineurs et activistes gay et lesbiens, qui récoltèrent des fonds pour soutenir des grévistes, après la vague de fermetures de puits décidées par Thatcher en 1984. De l’ombre à la lumière, il n’y a parfois qu’un pas.

Julien Damien / Photo : Photographie de promotion du film Traitre sur commande [The Molly maguires] de Martin Ritt, 1968 © Centre historique minier
Informations
Lewarde, Centre Historique Minier

Site internet : http://www.chm-lewarde.com/fr/index.html

Du 15 novembre au 28 février :
Lundi au samedi :
13h à 17h
Dimanche, jours fériés, et vacances scolaires :
10h à 17h
Fermeture du musée à 19h

Du 1er mars au 14 novembre :
Tous les jours :
9h à 17h30
Fermeture du musée à 19h30

25.06.2022>29.05.2023tous les jours : 9h-17h30, 14,30 > 6,70€ (gratuit -5 ans)

+ Projections en plein air : 23.07 : Georg Wilhelm Pabst – La Tragédie de la mine // 27.08 : Matthew Warchus – Pride

Articles similaires