Home Best of Portfolio Naranjalidad

Fruits de la passion

Naranjalidad - Medusa

« Si la vie te donne des citrons, fais-en de la citronnade », dit l’adage. Beatriz Ramo, elle, tirerait plutôt son inspiration de « l’essence même de l’orange », soit une théorie développée par Woody Allen pour décrire une idée de façon originale, et qu’il a baptisée “orangeness”, soit “naranjalidad” en espagnol. Voilà pour le surnom, qui dénote tout autant que l’oeuvre. L’illustratrice aligne en effet des portraits de femmes singuliers, privilégiant la douceur du fusain, la vivacité des couleurs et une surabondance de motifs relatifs à la nature, confinant parfois au mystique. « Ces décors me permettent d’installer une atmosphère particulière. La palette révèle l’état d’esprit des personnages autant que mes sentiments du moment », indique la native d’Alicante, qui entretient un rapport fusionnel avec son art. D’aussi loin qu’elle se souvienne, Beatriz a toujours aimé dessiner. Quand d’autres s’épanouissent dans la musique ou la danse à la sortie de l’école, elle se forme auprès d’un peintre du quartier, apprend les tracés, la composition. Et si la jeune femme associe désormais le digital à la plupart de ses créations, exposées dans de grandes villes comme Madrid, Barcelone ou Shanghai, « rien ne vaut la qualité du crayon pour obtenir de subtils mélanges ». La force de ses toiles, entre rêve et réalité, ont tapé dans l’oeil de nombreuses maisons d’édition mais aussi de grandes marques, telles Oysho ou Lenovo. De quoi soutenir ses projets personnels et de déployer, sur les réseaux ou dans les musées, ce qu’elle nomme son « espace de liberté ». L’essence de la réussite, sans doute.

A LIRE ICI : L’INTERVIEW DE L’ARTISTE

Marine Durand
Articles similaires
Alber