Home Exposition Michel Vanden Eeckhoudt

Le quotidien enchanté

île Maurice, 1991 © Michel Vanden Eeckhoud

Disparu en 2015, Michel Vanden Eeckhoudt fait l’objet d’une magnifique exposition à Charleroi. Riche de 250 photographies, dont la moitié présentée pour la première fois, ce parcours rend hommage au cofondateur de l’Agence Vu, lequel a consacré sa vie à saisir en noir et blanc les choses du quotidien, avec humour et gravité.

C’est sans doute le plus grand photographe belge contemporain, mais pas le plus connu. Cette ambitieuse exposition lui rend un hommage ô combien mérité, sept ans après sa brutale disparition à 67 ans. Mary van Eupen, son épouse, a travaillé deux ans pour sélectionner ces images, dont la moitié n’avait jamais été exposée ou publiée. Compagnon de route de Libération et du Channel à Calais, Michel Vanden Eeckhoudt n’est pas facile à classer. Il n’était ni photoreporter ni enclin à faire la “une” des journaux. Il préférait se focaliser sur le quotidien, les choses apparemment anodines qui, à travers son viseur, ne l’étaient pas.

Comme des bêtes

Le Bruxellois reste aussi celui qui a le mieux photographié les chiens et les animaux, notamment dans les zoos. Cette proximité avec la faune remonte à l’enfance (son père professeur de sciences naturelles conservait plein de bestioles à la maison) et questionne la place que les humains lui accordent. En première lecture, c’est un sentiment de décalage, parfois teinté d’humour, qui émerge. Mais rapidement, la gravité et une certaine tristesse s’imposent à la vue de ces bêtes parquées, dont les expressions anthropomorphes sont des plus troublantes. Cet effet miroir, soutenu par des reflets dans l’image et des plans multiples, est caractéristique de la photographie de Vanden Eeckhoudt. De sorte qu’on finit par se demander où l’on se situe, de part et d’autre de ces barreaux…


Plans rapprochés

Les enfants sur le quai de la gare (Bruxelles 1979)

Par Xavier Canonne, directeur du Musée de la photographie de Charleroi et cocommissaire de l’exposition

© Michel Vanden Eeckhoudt

© Michel Vanden Eeckhoudt

« Cette photo illustre parfaitement son travail. Il y a la joie de ces enfants (les siens d’ailleurs), qui s’étreignent sur un quai de gare. On voit ainsi les retrouvailles, ce train qui ouvre une perspective sur les quais et cet homme plus âgé, avec deux valises, qui s’éloigne de dos. Tout cela forme une parabole de l’âge, cette progression de l’adulte un peu voûté dans le lointain, laissant la joie des jeunes exploser derrière lui. C’est vraiment représentatif de Michel Vanden Eeckhoudt, ce dialogue entre l’arrière et le premier plan. On peut s’en amuser, s’en émouvoir, mais cette image évoque la vie qui s’en va… »


La Mouette (Bretagne 2013)

Par Mary Van Eupen, épouse de Michel Vanden Eeckhoudt et co-commissaire de l’exposition

© Michel Vanden Eeckhoudt

© Michel Vanden Eeckhoudt

« Michel rêvait de réussir une photographie de mouette. Il en avait souvent prises mais n’avait jamais été satisfait. Vers la fin de sa trop courte vie, il était déjà très malade, et nous avons entrepris un dernier voyage en Bretagne. Je le voyais sur la plage, allant et venant, photographier mouettes et chiens. Quelques mois plus tard, la maladie l’emporta. J’ai fait développer ses derniers films. Quand j’ai découvert les planches contacts (que lui-même n’avait pu voir), j’ai repéré cette mouette et je me suis dit : il l’a faite ! On ne sait pas si elle atterrit, mettant un point final à son oeuvre ou si elle s’envole avec lui. C’est le mystère de Michel, chacun est libre d’y voir ce qu’il veut ».

François Lecocq / Photo: Île Maurice, 1991 © Michel Vanden Eeckhoudt
Informations
Charleroi, Musée de la Photographie

Site internet : http://www.museephoto.be

29.01.2022>22.05.2022 mar > dim : 10h-18h, 8 > 4€ (gratuit -12 ans
Articles similaires