Home Exposition Lille Art Up !

En toute transparence

Hugo Miel, Trame, 2021 - Peinture acrylique, plaques de PVC

Une centaine de galeries françaises et internationales, 750 artistes présentés, plus de 40 000 visiteurs attendus… En 14 éditions, Lille Art Up! s’est imposée comme la plus importante foire d’art contemporain en France après la Fiac de Paris. Visite guidée dans les allées foisonnantes de Lille Grand Palais en compagnie de Didier Vesse, directeur artistique d’un événement qui, après avoir tiré le fil du textile en 2021, joue la carte de la transparence.

Lille Art Up !, « c’est d’abord un lieu d’échanges, de rencontres et de commerce, résume Didier Vesse. Finalement, c’est un peu comme une pièce de théâtre, où l’on rassemblerait dans un même lieu des personnages multiples : les marchands, les artistes et les galeristes qui sont de véritables découvreurs de talents », souligne le directeur artistique. Le défi constant reste d’attirer de nouveaux publics – « car il suffit parfois d’un rien pour inoculer le virus de l’art, et transformer un amateur en collectionneur ». Mais cette foire c’est aussi (et surtout) une grande fête de l’art contemporain.

Durant quatre jours, cette manifestation offre en effet un panorama rare de la création d’aujourd’hui. Peintures, sculptures, installations, vidéos, photographies… On découvre des oeuvres signées par les plus grands noms (de Ben à Robert Combas, en passant par César, Hervé Di Rosa…) ou de nouveaux talents. À ce propos, ne manquez pas la 9e édition de Révélation, exposition dédiée aux artistes émergents. En somme, « toutes les disciplines et tendances sont représentées », déclinées cette année sous le prisme de la transparence et de son corollaire, la lumière. C’est-à-dire des thèmes majeurs de l’histoire de l’art envisageables au sens propre (« la matière, les techniques ») comme au figuré (« selon un angle poétique, politique ou intellectuel »).

Laura de Santillana, Sleeve, verre soufflé - MusVerre

Laura de Santillana, Sleeve, verre soufflé – MusVerre

À la masse

Et quel meilleur invité de marque que le MusVerre pour illustrer ce propos ? L’institution avesnoise bénéficie d’un espace de 110 mètres carrés au coeur du parcours pour mettre en avant ses collections. Citons la série Sleeves de l’Italienne Laura De Santillana, soit des assemblages de tubes de verre colorés évoluant avec la lumière et le point de vue. Nombre de galeristes ont ainsi joué le jeu, présentant des oeuvres et des artistes en lien avec la thématique de la foire. En face de l’espace dévolu au MusVerre, la galerie Daniel Guidat (Cannes) dévoile ainsi les sculptures de l’immense Czeslaw Zuber. Issu du mouvement Studio Glass, ce Franco-Polonais est connu depuis les années 1980 pour fracasser des blocs de verre de plusieurs centaines de kilos à la masse, pour ensuite les peindre. Tout aussi spectaculaires, les huiles sur toile de Jérôme Baudouin (représenté par la Bear Galerie dans le Gard) montrent des paysages urbains nocturnes, entre abstraction et figuration. Cet entrelacs de touches de peinture et de halos rayonnants (autour d’un lampadaire, d’un phare de voiture) prend tout son sens lorsqu’on s’en éloigne, dans un flou artistique… lumineux.


 

SÉLECTION

Révélation

Emilie Rosati, Cosmogonies personnelles, 2021

Emilie Rosati, Cosmogonies personnelles, 2021

Depuis 9 ans, Lille Art Up! met en lumière des artistes tout juste diplômés, pour qui la foire représente la première exposition d’envergure. Issus des écoles de l’eurorégion (du Fresnoy de Tourcoing à l’ArBA de Bruxelles) ces dix lauréats ont réalisé une oeuvre originale en rapport avec la thématique de cette édition – à l’image, entre autres, des (sublimes) constellations gravées d’ Emilie Rosati.

Thierry Martenon

Thierry Martenon, 101221, 2021, Galerie Platini

Thierry Martenon, 101221, 2021, Galerie Platini

C’est l’un des solo-shows les plus attendus de la foire. Sculpteur et ébéniste autodidacte, Thierry Martenon joue avec les différentes essences, textures ou couleurs de bois pour mieux les recombiner. Ce montagnard, grand amoureux des forêts, cisèle dès lors autant d’oeuvres aux formes simples, arrondies, abstraites, toujours d’une grande pureté.

Galerie Provost-Hacker

Justin Weiler, Dedale screen 9, 2021, Galerie Provost Hacker

Justin Weiler, Dedale screen 9, 2021,
Galerie Provost Hacker

C’est l’une des dix galeries lilloises présentes lors de cette foire. Outre des oeuvres signées des pionniers du street-art Speedy Graphito et JonOne, elle dévoile les toiles saisissantes de Justin Weiler. Tel un sculpteur, ce peintre superpose moult couches monochromatiques, dévoilant des compositions tout en jeux d’ombres et clair-obscur, faisant littéralement jaillir la lumière de ses tableaux.

Julien Damien / Photo : Hugo Miel, Trame, 2021 - Peinture acrylique, plaques de PVC
Informations
Lille, Lille Grand Palais

Site internet : http://www.lillegrandpalais.com/

10.03.2022>13.03.2022jeu : 11h-23h ven : 11h-19h • sam & dim : 10h-20h, 1 jour : 12/9€ (gratuit -10 ans)
Articles similaires
Discutons © Artik

© Collection Barnabé Mons