Home Best of Chroniques Nell Smith & The Flaming Lips

Where the Viaduct Looms

(Bella Union)

On commence par se méfier. Les chansons de Nick Cave, taillées comme un costume noir pour son imposante stature, reprises par une jeune artiste de quatorze ans ? Derrière la chanteuse nommée Nell Smith, un groupe, The Flaming Lips, capables du meilleur régulièrement et parfois du très déroutant. Dès Girl in Amber, c’est la divine surprise : l’interprétation offre un regard frais sur la profonde beauté de ces morceaux, et les orchestrations scintillent avec élégance. Si les effets sont parfois appuyés, le choix ménage autant les grands classiques (The Ship Song, sublime) que les titres moins connus (l’épique et bouleversant O Children). Et témoigne autant de la grandeur du songbook “Caverneux” que du talent de Nell, qu’on se promet de suivre de très près.

Rémi Boiteux
Articles similaires