Home Best of Interview Bernardo Henning

Melting pop

Señora (c) Bernardo Henning

Né à La Plata, aujourd’hui installé à Buenos Aires en Argentine, Bernardo Henning s’est révélé avec ses créations fantaisistes et colorées. Ce graphiste n’aime rien tant que mélanger, triturer et recomposer pop culture, folklore latino-américain et tout ce qui passe par sa tablette pour servir un pétillant cocktail de styles.

Comment définiriez-vous votre style ? Je dirais méticuleux, coloré, amusant et éclectique. J’utilise plusieurs techniques, et parfois le résultat peut ressembler à un chaos organisé.

Comment travaillez-vous ? Principalement de façon numérique, avec ma tablette graphique, car j’aime faire les choses rapidement. J’utilise aussi la photographie, notamment des portraits. Je cherche l’inspiration dans la mode, la typographie ou des formes plus abstraites, parfois combinées avec des gribouillis enfantins, puis je mélange tout ça !

Certaines de vos créations évoquent aussi le graffiti… C’est vrai, le street art a une grande influence dans mon parcours car c’est ainsi que j’ai commencé en 2006, au sein du collectif Doma en Argentine. Je collais des autocollants ou peignais des personnages dans les rues.

Êtes-vous également inspiré par la culture latino-américaine ? Je pense à cette représentation de la Pachamama, la “Terre-Mère”… Oui, cette culture irrigue mes créations, mais de manière inconsciente. La pop culture, avec ses couleurs flamboyantes, est également une référence.

Parmi ces images, certaines ont-elles une histoire particulière ? Les personnages de la série Señoras figurant des femmes travaillant dans les champs, au milieu de la nature et des fleurs. Elles ont un style vestimentaire symbolisant ce mélange culturel. Je citerais aussi cette image montrant un homme chaussé d’immenses sneakers. Je suis un grand fan de baskets et j’adore en dessiner des paires uniques, en très grand format !

Articles similaires
Naranjalidad -Diademuertos

© N. Kruma