Home Théâtre & Danse Bun Hay Mean

Sans contrefaçon

© Fifou

Sur scène, la représentation de l’Asie s’est souvent cantonnée (sans jeu de mots) aux vannes douteuses de Gad Elmaleh et Kev Adams, voire aux imitations calamiteuses de Michel Leeb. On peut compter sur Bun Hay Mean pour remettre les compteurs à zéro. « Il y a plus d’Asiatiques que vous dans le monde. Je ne suis pas bridé, vous avez les yeux ronds. Pour moi la Terre est peuplée de hiboux », assène l’autoproclamé “Chinois marrant” – une belle contrefaçon soit dit en passant : notre homme est franco-cambodgien. Au-delà des vannes sur les clichés collant aux personnes racisées (ce nouveau terme à la mode), le bon Bun a plus d’un sujet dans son sac. Ce Parisien sait tout aussi bien assaisonner l’actu à sa sauce piquante (oui, on va causer Covid…) que partir dans des envolées loufoques, limite burlesques – il n’est pas copain avec Éric Judor pour rien. Après un excellent premier spectacle, l’humoriste à la crinière ébouriffée récidive avec Le Monde appartient à ceux qui le fabriquent, entre sketches et (surtout) grands moments d’impro.

J.D. // Photo : © Fifou
Informations
Lille, Théâtre Sébastopol

Site internet : http://www.theatre-sebastopol.fr/

22.11.202120h, 39>27€
Auderghem, Centre Culturel d'Auderghem

Site internet : http://www.cc-auderghem.be/

21.12.202120h, 41>35€