Home Festivals Poulpaphone

Remise à flots

Bonnie Banane © Pierre-Ange Carlotti

Annulé in extremis l’an passé, le festival boulonnais garde le cap avec une affiche à faire pâlir quelques mastodontes estivaux. Pour cette nouvelle édition, le Poulpaphone quitte les hangars du Garromanche pour s’installer sur le site de l’Éperon, à l’air libre. Deux semaines après la rentrée, voilà une belle façon de prolonger (un peu) les vacances.

La Femme

Passée la surprise de Psycho Tropical Berlin (2013) et la confirmation avec l’impeccable Mystère (2016), le collectif mené par Marlon Magnée et Sacha Got s’est confronté à de nouvelles difficultés : éloignements géographiques, changement de line-up… Cependant, La Femme a signé au printemps dernier un troisième LP charmant, qui mêle toutes les lubies et obsessions de ses cerveaux : guitares surf, mélodies yéyé, souffle punk, electropop naïve, rap maladroit, échos de western spaghetti… Un cabinet de curiosités dont on n’a pas encore fait le tour, et qui pourrait révéler de nouveaux charmes sur scène, où la bande n’a pas de leçon à recevoir.

A LIRE AUSSI : L’INTERVIEW


Bonnie Banane

Un nom qui semble jaillir d’une BD néoligne claire d’Yves Chaland. Bonnie Banane, elle, se présente comme la fille illégitime de Beyoncé et Coluche – ce qui ouvre tout de même un vaste champ des possibles. Si elle ne se prend pas au sérieux, la chanteuse et comédienne a déjà travaillé avec, entre autres, Chassol, Flavien Berger ou Myth Syzer. Sexy Planet, son premier album, est un concentré élégant d’humour surréaliste et de groove R&B.

+ Tourcoing, 25.09, Grand Mix, 19 h, 26 / 22 € legrandmix.com (Pop Factory)


Hervé

C’est en musique que cet ancien boxeur baisse la garde, laissant parler ses failles, fêlures et blessures sur une electropop que n’aurait pas reniée Lescop – ou, évidemment, Étienne Daho, parrain de cette scène francophone qui n’en finit pas de redécouvrir la pop synthétique 80’s. On pourrait faire la fine bouche, dire que l’on a déjà entendu tout ceci ailleurs. Mais on jette l’éponge devant la maestria avec laquelle Hervé fait sonner mots et synthés. Pour mieux en sortir sonné.


Pongo

En 2008, encore adolescente, l’Angolaise Pongo éclatait au sein des Portugais Buraka Som Sistema. Depuis surnommée “reine du kuduro” (mélange de semba, une musique traditionnelle angolaise, et d’electro), Pongo est acclamée sur les scènes du monde entier – on se souvient d’une prestation terrassante lors des Trans Musicales 2019. Installée au pays de Pessoa, elle nimbe ses chansons d’une saudade typiquement lisboète et s’impose comme une figure montante de la grande sono mondiale.

Thibaut Allemand // Photo : Bonnie Banane © Pierre-Ange Carlotti
Informations
Boulogne-sur-Mer, Site de l’Éperon
17.09.2021>18.09.202120 h, 1 soir : 23 / 20 € • pass 2 soirs : 28 €

SELECTION / 17.09 : Structures, La Femme, Hervé, Pastel Coast, Bekar, Camilla Sparksss // 18.09 : Requin Chagrin, Youssoupha, Pongo, Bonnie Banane, Fantômes, Danceoke