Home Best of Interview Mink Couteaux

Hip-Hop en stock

J Dilla  (c) Mink Couteaux

Issues de la musique, du sport, de films culte ou de séries, les personnalités croquées par Mink Couteaux crèvent littéralement l’écran. Originaire de Den Bosch aux Pays-Bas, où il vit toujours et a fondé le studio Merged Visible, l’illustrateur s’est révélé avec ses portraits pop et colorés – jusqu’à taper dans l’œil des plus grandes marques, de Nike à Netflix. Tyler, The Creator, J Dilla, Kanye West ou Dennis Rodman figurent en bonne place dans le panthéon personnel de ce fan de hip-hop américain et de NBA. On prend le rebond avec lui.

Quel est votre parcours ? J’ai obtenu mon diplôme de graphiste puis lancé l’entreprise Largetosti avec un ami (Sjef van Gaalen). Après un certain temps, j’ai montré mon travail au directeur artistique d’une grande agence de publicité à Amsterdam, qui cherchait alors un illustrateur pour un projet avec Nike. J’ai donc commencé ma carrière avec un job de rêve ! Environ un an plus tard, mon ami et moi avons arrêté Largetosti, et j’ai fondé Merged Visible.

Il paraît que vous traîniez souvent dans l’atelier de votre père, enfant… Oui, il était peintre et sculpteur et avait un studio dans une ancienne usine reconvertie en studios d’artistes. Quand j’étais jeune, j’y passais beaucoup de temps. En y repensant, c’était assez dangereux en fait. Il y avait des étincelles qui volaient un peu partout et toutes sortes de produits chimiques qui traînaient, car mon père réalisait des gravures.

Quel est votre processus de création ? J’utilise un Wacom Cintiq, soit un écran sur lequel vous pouvez dessiner, et Photoshop. Je réalise mes portraits à partir de photographies, car la plupart de mes clients veulent des sujets facilement identifiables.

Comment choisissez-vous votre palette ? Il y a beaucoup de bleu et de violet ici… Oui, c’est vrai, j’associe les tons les plus sombres à d’autres plus vifs, car j’aime la vibration de certaines couleurs.

Tyler, The Creator  (c) Mink Couteaux

Tyler, The Creator (c) Mink Couteaux

Comment choisissez-vous vos modèles et quels sont vos sujets favoris ? De manière assez subjective, tout ce qui me paraît cool, que ce soit une nouvelle série, un film culte, un musicien ou un athlète hors du commun. Et finalement, c’est ce qui attire les bons clients…

Vous semblez très intéressés par les rappeurs et les joueurs de NBA, n’est-ce pas ? Oui, au début des années 1990, je me suis pris de passion pour la NBA, et la Dream Team de 1992 fut ma principale inspiration. J’ai commencé à collectionner des cartes de basket-ball et à jouer aussi, mais j’étais très mauvais. A cette époque, je me suis plutôt rattrapé en dessinant les joueurs. Durant mon adolescence, ma bande de copains et moi-même étions aussi fans de hip-hop East Coast, nous ressemblions un peu à la version blanche du clan Wu Tang. Naturellement, je me passionne pour d’autres sujets. Mais, les goûts développés durant vos années de formation vous marquent à vie.

A visiter / mergedvisible.com

Articles similaires
David Bobée / © Arnaud Bertereau