Home Festivals Les Nuits Botanique

Le plein d’étoiles

Pomme © Thomas Laisne

Repoussées en septembre à cause de vous-savez-quoi, Les Nuits Botanique n’y échapperont pas : oui, on parlera encore de sa verrière, de ses jardins, de sa verdure – un peu orangée, la verdure, automne oblige. Pour le reste, c’est une fois encore une affiche pléthorique, conviant la crème de la pop, au sens large, d’hier et d’aujourd’hui. Voici notre quarté gagnant.

Pomme

Apparue discrètement en 2017 avec un premier album, À peu près, Claire Pommet, alias Pomme, s’est depuis imposée comme LA chanteuse à suivre. Mine de rien, et avec un arsenal bien différent, la guitare et l’autoharpe remplaçant les bidouillages électroniques, il y a quelque chose de Billie Eilish chez la Lyonnaise. On y retrouve la même fragilité narrée avec douceur, elle qui assume pourtant ses Failles sans fard. Pleinement ancrée dans son époque post#MeToo, celle qui vit désormais entre Paris et Montréal s’inscrit aussi dans le sillage de ces femmes qui firent les belles heures du folk seventies : Joni Mitchell, Anne Sylvestre, Linda Thompson. Une grande, quoi.

>> 09.09, Scène Parc, 19 h, 35 > 28 €


Emily Loizeau

Le dernier projet en date d’Emily Loizeau était un hommage à Lou Reed. Soit l’homme qui fit entrer le rock’n’roll dans l’âge adulte. Un disque étrange, où l’aventure le dispute à la sagesse. À l’heure où l’on écrit ses lignes, on n’a pas encore entendu Icare, écrit et enregistré durant le confinement avec John Parish (PJ Harvey, The Goon Sax…), mais on nous annonce un “vrai” groupe de rock. L’influence du corbeau newyorkais ? En tout cas, cet oiseau-là n’a pas fini de nous surprendre.

>> 08.09, Orangerie, 20 h 30, 27,50 > 20,50 €


Elysian Fields

Groupe définitivement à part, ces Elysian Fields là ne se prêtent pas vraiment au shopping du week-end. Depuis plus de 25 ans, le tandem délivre au compte-gouttes des albums au charme capiteux, aux effluves sensuelles et nimbées d’absinthe. Il y a quelque chose de fantastique, au sens dix-neuvièmiste, chez ces Américains complices de Jean-Louis Murat. Avec une mise en musique de textes de Poe, des lignes macabres entonnées d’une voix envoûtante, on songe à une version vénéneuse de Mazzy Star.

>> 10.09, Orangerie, 20 h 30, 23,50 > 16,50 €


Frànçois and The Atlas Mountains

Charentais, mais pas pantouflard, François Marry est un éternel voyageur. En témoigne son dernier-né, Banane bleue, enregistré entre Berlin et Athènes – plutôt loin des montagnes de l’Atlas, donc. Produit par le Finlandais Jaakko Eino Kalevi, ce septième essai délaisse les musiques africaines (même si l’on y entend encore de l’oud tunisien) au profit de la pop anglo-saxonne et du krautrock allemand. En tout cas, on perçoit les doutes et les angoisses d’un jeune Français en exil créatif permanent.

>> 22.09, Scène Parc, 19 h 30, 24,50 > 17,50 €

Thibaut Allemand // Photo : Pomme © Thomas Laisne
Informations
Bruxelles, Botanique

Site internet : http://www.botanique.be

08.09.2021>26.09.202135 > 13,50 €

Sélection / 08.09 : This is The Kit, Emily Loizeau // 09.09 : Pomme, Green Montana, Geeeko // 10.09 : Juicy Orchestra, Elysian Fields, Eddy Ape // 11.09 : Girls in Hawaii, Sophia // 12.09 : Mansfield Tya, Silly Boy Blue // 13.09 : Prudence, Catastrophe, Le Villejuif Underground // 14.09 : Bachar Mar-Khalifé, The Brums // 15.09 : Requin Chagrin, Nicola Testa // 16.09 : Videoclub, Benjamin Schoos & The Loved Drones // 17.09 : Sébastien Tellier, Quinzequinze // 19.09 : Coline & Toitoine // 21.09 : Yelle, Chantal Acda // 22.09 : François & The Atlas Mountains // 23.09 : Lala &ce, Bonnie Banane // 25.09 : Camille // 26.09 : Tim Dup…