Home Théâtre & Danse Les Flandroyantes

Le sens du partage

ERSATZ © Laurent Guizard

La lumière et les vallons des Flandres ont inspiré plus d’un peintre, plus d’un poète. Traits d’union entre la côte d’Opale et la métropole lilloise, ces splendides paysages sont aujourd’hui le terrain de jeu du Vivat d’Armentières et du Bateau Feu de Dunkerque. Les deux scènes nationales y ont concocté un rendez-vous flamboyant, foudroyant… En somme, flandroyant.

Atypique, ce festival l’est à plus d’un titre. Dans sa conception d’abord. Ce ne sont pas Ludovic Rogeau et Stéphane Frimat, directeurs respectifs du Bateau feu et du Vivat, qui ont composé cette programmation, mais leur quarantaine de collègues oeuvrant dans les deux structures, « tous services confondus ». « Nous voulions inventer une nouvelle façon de travailler ensemble et élaborer un rendez-vous pour et avec les habitants », confie Ludovic Rogeau. Résultat, une première édition en forme de « feu d’artifice ». Les maîtres mots ? « Convivialité et exigence, en rassemblant toutes les disciplines, des artistes régionaux comme internationaux ». Citons par exemple MotoFric, bal déjanté galvanisant la piste de danse à coups de mash-ups – de Let’s dance des Canards à Nirvanina.

Grains de folie

Au-delà du mélange des genres, il est aussi question de voyage, « d’escales ». Organisé en trois temps forts, l’événement s’offre comme une déambulation dans les Flandres. Au théâtre bien sûr, mais également dans les collèges ou des lieux atypiques tel le parc de la villa Marguerite Yourcenar, à Saint-Jans-Cappel, et ses 40 hectares de verdure. Julie Nioche y a trouvé l’écrin idéal pour un parcours dansé en pleine forêt, lors d’une journée “Vive et verte”. On se retrouve aussi au bord de mer, à Malo-les-Bains, pour une après-midi “Digue et dingue”, histoire de s’initier au beach art avec Jben – et de prolonger les vacances.

______________LA PREUVE PAR TROIS______________


Les Fouteurs de joie

Ni clowns, ni comédiens ni chanteurs, mais un peu tout cela à la fois. Ce boys band atypique dynamite la morosité à grands coups d’accordéon, de banjo, de guitares et de fulgurances poétiques. Dans Nos Courses folles, son nouveau spectacle, le quintette nous invite à ralentir le rythme et profiter du temps présent. Carpe diem ? Oui, mais sans oublier de sauter au plafond !

>>Armentières, 01.10, Le Vivat + Dunkerque, 02.10, Le Bateau Feu, 20 h


Möbius

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Tel est le mantra de la compagnie XY. Dans son dernier spectacle, chorégraphié par Rachid Ouramdane, le collectif d’acrobates nordistes s’inspire des nuées d’oiseaux dansant dans le ciel (les murmurations) pour sublimer ses célèbres pyramides et lancers. Une belle allégorie de l’humanité, et de la solidarité.

>> Dunkerque, 05.10, Le Bateau Feu, 20 h


Le Bal marionnettique

En point d’orgue de la journée “Des bidules et déambule”, la compagnie Les Anges au plafond nous convie à un bal pas tout à fait comme les autres. Nous sommes accueillis sur une piste de danse par un orchestre et… 130 marionnettes à taille humaine. Dans une ambiance évoquant la fameuse fête des morts mexicaine, on se demandera longtemps qui tire les ficelles…

>> Armentières, 09.10, Le Vivat, 21 h

Julien Damien // Photo : ERSATZ © Laurent Guizard
Informations
En Flandres
01.10.2021>09.10.202118 € > gratuit

Sélection / 01.10 : Les Fouteurs de joie : Nos Course folles // 02.10 : Après-midi Digue et dingue à Malo-les-Bains : beach art avec Jben, Johnny et Wallace, la fanfare des Fouteurs de joie // 03.10 :  Après-midi Vive et verte à la villa Marguerite Yourcenar : Vague paysagée de Julie Nioche, lectures des autrices Brigitte Giraud, Alice Zeniter et Carole Fives // 04.10 : Aude Denis & Luc Tartar : Roulez Jeunesse (à Laventie) // 05.10 : Cie XY : Möbius // 06.10 : MotoFric (à Bailleul) // 09.10 : Après-midi Des bidules et déambule : Barbe à rats, 10 objets, Ma Biche et mon lapin, Bal marionnettique