Home News Un petit pastiche ?

Clémentine Mélois

(c) Clémentine Mélois

Clémentine Mélois est passée maîtresse dans l’art délicat du détournement. La plasticienne joue avec les mots, les objets, l’art et à peu près tout ce qui lui tombe sous la main. Des bols bretons estampillés Guy Georges ou Patrick Henry aux pastiches de couvertures de livres (citons Maudit Bic ou Légume des jours, de Boris Viande bien sûr), en passant par sa version épilée de L’Origine du monde de Courbet, la native des Hauts-de-France (dans l’Aisne) ne s’interdit rien. Tant mieux ! « C’est une façon d’appréhender l’existence. Je préfère rire des choses, faire un pas de côté, déclare-t-elle. Transformer sous forme de sourires c’est une façon de désamorcer ». Évidemment, le sinistre Covid ne pouvait échapper à ses contrepèteries et autres circonvolutions oulipiennes. En témoigne cette pochette de disque signée Alain “gestes” Barrière, contenant les tubes Garde tes distance bébé et Ma toux dans ton coude. Clémentine ne cache pas non plus son bonheur, en affichant son ticket de concert pour le célèbre Il va annoncer des trucs importants Tour de Jean Castex. Une place “dans le salon”, avec Apéricubes s’il vous plaît. Veinarde.

Articles similaires
(c) Pierre et Gilles