Home News Complètement givré

L’effet Mpemba

(c) Michael Davies

Dame Nature n’est plus à une bizarrerie près. Parmi ses lois les plus paradoxales, citons l’effet Mpemba, où quand l’eau chaude gèle plus vite que l’eau froide. Déjà observé dans l’Antiquité par Aristote, ce phénomène a réellement été mis en évidence par un certain Erasto Mpemba en 1963, tout à fait par hasard. Alors étudiant, notre Tanzanien se prépare une crème glacée. Il fait bouillir son lait, y ajoute du sucre, et place son mélange encore brûlant dans le congélateur du lycée, sans attendre qu’il soit revenu à température ambiante, au contraire de ses camarades. Une heure et demie plus tard, surprise : la crème d’Erasto a gelé avant celle des autres. Pourquoi ? Un demi-siècle plus tard, les scientifiques planchent encore sur la question. Les artistes, eux, s’en donnent à cœur joie. C’est par exemple le cas de Michael Davies. Accompagné d’un ami, ce photographe s’est livré en 2016 à une petite expérience dans le paysage gelé de Pangnirtung (et une température de -40 degrés), tout au nord du Canada où il vit. « Autour de 13 heures, j’ai sauté sur ma motoneige avec mon ami Markus, et nous avons roulé 45 minutes jusqu’au sommet d’une montagne où une belle lumière frappait les collines, explique-t-il. J’avais préparé un thermos rempli de thé. Nous avons commencé à le lancer en l’air et à prendre des photos. C’est ainsi qu’on a obtenu quelques bonnes (sur)prises. Même le soleil placé au milieu du jet est un pur hasard ». Et voilà le résultat ! Alors, c’est vrai, son cliché ne fera sans doute pas avancer la science, mais sa beauté ne laissera personne de glace, n’est-ce pas ?

Articles similaires
(c) Pierre et Gilles